0 In Développement Personnel

Le Zentangle, une méthode entre relaxation et méditation.

photo_zentangle_blog_LCDM_1

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux vous savez que samedi j’étais chez Sauramps Odyséum (Montpellier), pour participer à un atelier slow life organisé par Cindy Chapelle, sophrologue et auteure. Une belle découverte, un chouette moment en bonne compagnie, j’ai retrouvé quelques copines blogueuses et une excellente façon de commencer le week-end. Le weekend dernier je n’avais pas d’enfant, l’un était chez son papa, l’autre en vadrouille avec ses grand-parents. La foin de semaine s’annonçait tranquille. Je suis repartie de la librairie avec l’almanach perpétuel de Cindy, bien décidé à continuer de ralentir le rythme et  me réapproprier mon temps de façon pérenne (oui c’est ça le plus dur). Je vous parlerais bientôt de cet ouvrage mais en attendant, je voulais vous parler de méditation dont il fût question samedi… et de Zentangle.
On parle énormément de la méditation et de ses bienfaits en ce moment, comme un écho à nos vies agitées, sans cesse en mouvement. Beaucoup d’entre nous s’y essaient sans pour autant en ressentir les bienfaits et finissent par abandonner. La méditation c’est comme le sport, on devrait tous la pratiquer. On devrait l’enseigner à l’école (on commence d’ailleurs). Cependant il y a plusieurs façons de s’y adonner, la mienne ne sera pas la vôtre et vice-versa. Personnellement, je pratique la méditation (durant ma routine matinale) en position du Lotus, en utilisant une appli (Buddhify ou Petit Bambou) ou le mantra SoHam, découvert grâce à G.Berstein. Certaines de mes amies pratiquent dans le tram, en cours de journée ou le soir, avec des mots, un rituel (allumer une bougie, brûler de l’encens), sous la douche, un gong ou une appli. L’important c’est de prendre un temps, de marquer une pause.

Il y a quelque temps j’ai rencontré Gisèle, elle aussi pratique la méditation, d’une façon plus originale car peu connue en France, mais qui s’avère aussi efficace: le Zentangle. Alors si toi aussi, tu as du mal à calmer ton mental et à apaiser tes pensées, il y a des chances pour que cette interview te parle.

Bonjour Gisèle, tu nous racontes ton parcours?
Bonjour Maguelonne,
Traductrice de formation, j’ai travaillé plus de 10 ans dans une association académique dédiée à la promotion de la sociologie en Europe. Un travail passionnant exclusivement en anglais, ce qui m’a permis de beaucoup voyager et développer fortement mes compétences en communication et en organisation. Bien que ce travail fut très gratifiant et intéressant, j’ai ressenti également le besoin de développer un espace rien qu’à moi dans lequel je pourrais exister autrement que par mon travail et ma famille (j’ai 3 enfants). J’ai donc créé mon premier blog en 2010, il était exclusivement réservé au crochet, j’y partageais mes tutoriel.

À partir de 2012, j’ai également découvert les vertus de l’art « Journaling », une pratique artistique qui consiste à tenir un journal de façon créative en s’y exprimant avec beaucoup de liberté (collages, peintures, dessins, écritures…). Mon « art journal » m’a donné la liberté dont j’avais besoin pour commencer à exprimer ma créativité par le dessin et des techniques créatives mixtes.
C’est par la suite que j’ai découvert le Zentangle®, à une période de ma vie où j’étais alitée (enceinte de mon 2ème enfant, j’avais beaucoup de contractions et j’avais pour ordre de ne plus bouger et de me détendre).
J’ai donc eu besoin d’une activité simple, qui ne nécessitait pas de sortir beaucoup de matériel et qui puisse m’aider à me relaxer.

Alors c’est quoi exactement le Zentangle et ça vient d’où?
Le Zentangle est une méthode de dessin très simple et relaxant qui a été créée en 2003 par un couple d’artistes américains, Rick Roberts et Maria Thomas. Le terme Zentangle contient les mots « zen » pour le côté relaxant et « tangle » qui veut dire « emmêler » en anglais, en référence à certains motifs qui semblent s’entortiller entre eux quand on les dessine.

La méthode Zentangle, dans sa forme la plus pure, consiste à dessiner des motifs simples et répétitifs avec un feutre fin noir sur des carrés de papier blanc. Il ne s’agit pas seulement d’une méthode de dessin, mais surtout d’une pratique qui permet notamment de se relaxer, de se vider la tête et apprendre à profiter de l’instant présent car elle se pratique toujours en pleine conscience.
Les carrés de papier que l’on utilise sont assez petits (environ 9 cm x 9 cm), ce qui permet de pratiquer régulièrement car il ne faut pas beaucoup de temps pour remplir un carré Zentangle (en général 15 à 30 minutes, parfois plus selon ce qu’on dessine).

Autre aspect important, en Zentangle on dessine toujours directement au feutre. Le crayon est utilisé pour délimiter des espaces sur notre carré de papier et pour travailler les ombres, mais les motifs Zentangle (généralement appelés « tangles ») se dessinent directement au feutre, sans gomme. C’est un point très important car le Zentangle est une méthode de dessin très intuitive et spontanée. On planifie rarement son dessin et on se laisse porter par le moment, par l’inspiration, en restant ouvert à toutes les opportunités et en acceptant la surprise du résultat final. En Zentangle l’erreur n’existe pas. Même quand on fait un trait qui semble de travers, on réalise souvent par la suite que ce trait qui a tant retenu notre attention, n’est même plus visible une fois le dessin terminé. Parfois aussi ce fameux trait « de travers », nous aura forcé à prendre une autre trajectoire et à faire des découvertes.
C’est une formidable leçon de vie au quotidien : ne pas voir les événements comme des erreurs, mais plutôt comme des opportunités d’apprendre et d’évoluer.

Dans quel but a-t-on développé cette technique?
Maria Thomas était calligraphe/designer de métier et dessinait beaucoup pour ses clients. Un jour où elle travaillait sur un manuscrit illuminé en dessinant des motifs fins dans de grandes lettres, Rick Roberts s’est rendu compte qu’elle se trouvait dans un état très proche de la méditation. Dans ces moments, elle perdait toute notion du temps et ressentait une immense détente. Le couple a décidé de développer la méthode Zentangle pour rendre cet état méditatif accessible à tous et aussi pour montrer que tout le monde est capable de dessiner. Quand Maria exposait ses illustrations, les gens lui disaient souvent qu’ils aimeraient pouvoir faire d’aussi jolies choses, mais qu’ils en étaient incapables.
Rick et Maria ont mis au point cette méthode si simple pour prouver que tout le monde peut le faire, et c’est vrai ! Les personnes qui débutent et prennent des cours avec moi sont souvent sceptiques au départ, les dessins leurs paraissent compliqués et elles se sentent incapables d’y arriver. Mais lorsque je les guide, elles sont toujours étonnées de la qualité du résultat final et aussi de cette sensation de bien-être qu’elles éprouvent.
Le slogan de la marque Zentangle c’est d’ailleurs « Anything is possible, one stroke at a time« , à traduire par « Tout est possible, un trait après l’autre ». Tout le monde peut accomplir de grandes choses, faire de belles œuvres d’art, du moment qu’il avance pas à pas, un trait après l’autre et qu’il arrête de voir des « erreurs » dans ce qu’il fait.

Aujourd’hui tu es formée! Comment s’est déroulé ta formation?
Le séminaire de formation s’est déroulé sur 4 jours. 4 jours de dessins et 4 jours en immersion totale avec l’équipe Zentangle : Maria Thomas, Rick Roberts, leur fille Molly Hollibaugh et toute leur équipe. Il s’agit d’une entreprise familiale, ce qui donne à ce type de séminaire une ambiance très intimiste et agréable. Rick et Maria sont très attachés au fait que cette méthode soit transmise de façon juste, ouverte et sont très généreux dans leur approche, ce qui donne une atmosphère très positive et riche en échanges créatifs. Je suis devenue CZT (Certified Zentangle Teacher, Enseignante Certifiée de Zentangle) après avoir suivi la totalité de la formation aux côtés de près d’une centaine de personnes venues des quatre coins du monde. Ce que j’aime dans la communauté CZT, c’est le fait d’avoir l’impression de faire partie d’une grande famille. Il arrive dans d’autres communautés artistiques qu’il y ait un fort esprit de concurrence, mais le Zentangle est une pratique tellement positive que l’état d’esprit est totalement différent. Les enseignants travaillent main dans la main, partagent des informations pour constamment améliorer leurs prestations : le but n’est pas d’avoir le plus de « clients », mais plutôt de travailler ensemble pour activement transmettre les vertus de la méthode. Pour l’instant nous ne sommes que 5 Enseignants Certifiés de Zentangle en France, mais je souhaite vraiment que le nombre de « CZTs » français augmente considérablement afin que la méthode soit de plus en plus connue et facile d’accès.

Au quotidien, qu’est-ce que cette pratique t’apporte?
Cette pratique m’apporte du bien-être au quotidien. J’ai une vie bien remplie avec 3 enfants en bas âge et mon activité à gérer à temps complet, mais commencer mes journées en faisant du Zentangle change totalement mon état d’esprit chaque jour. Je suis moins stressée, mon esprit va moins dans tous les sens, comme si cette pratique me permettait de rester centrée sur l’essentiel et de ne pas m’éparpiller. Je vois bien la différence les périodes où je ne prends pas le temps d’en faire. Dans ces moments je commence mes journées en plongeant directement dans le flot de choses à faire et je me sens très vite submergée, voire découragée. Me lever plus tôt et prendre ce temps de calme chaque matin m’aide à commencer mes journées du bon pied, sans courir, avec juste du temps pour moi et pour éprouver de la gratitude pour les choses simples de la vie.
Pratiquer le Zentangle régulièrement m’aide aussi à développer ma créativité. Il arrive que je me sente bloquée sur certains projets créatifs, mais le fait de sortir de mon projet et de m’asseoir tout simplement pour remplir un petit carré Zentangle en ne pensant à rien d’autre, me permet aussi de débloquer plein de choses et d’avoir toujours de nouvelles idées.

On peut le pratiquer avec les enfants ?
Oui la méthode Zentangle est totalement accessible aux enfants. La difficulté des « tangles » doit bien sûr être adaptée à leur âge, le matériel aussi. Par exemple, on utilise des carrés de papier plus grands pour enseigner aux enfants afin qu’ils puissent obtenir un joli rendu sans avoir besoin d’être très précis dans leurs traits.
Il arrive aussi que des mamans qui suivent mes cours en vidéo les suivent également avec leurs enfants. Elles me montrent les dessins de leurs enfants et c’est toujours très touchant.

Tu proposes des stages, des animations, des formations ?
Il m’arrive de proposer des cours de 2 heures « en vrai » lorsque j’ai accès à un local, mais pour l’instant je concentre plutôt mon énergie sur les cours en ligne. J’aime le format « on line » car il me permet de donner des cours à la communauté de personnes qui suivent mon travail sur mon blog et qui me réclamaient des cours depuis longtemps. Par ailleurs, les personnes qui me suivent n’habitent pas toutes en France (j’ai des personnes qui s’inscrivent à mes cours depuis la Suisse, le Canada ou la Belgique) et lorsqu’elles habitent en France c’est rarement près de chez moi.
Je filme chaque cours en vidéo chez moi, c’est comme si on était assis à côté de moi car je parle en même temps que je dessine. C’est un vrai échange, un vrai partage et les inscrites apprécient beaucoup cet aspect de mes cours. Elles ressentent une réelle connexion avec ce que je leur transmets. Elles peuvent me poser toutes leurs questions au fur et à mesure qu’elles suivent le cours et postent leurs dessins dans le groupe Facebook dédié avec lequel je les accompagne et les encourage. Ce que j’aime beaucoup aussi dans ce type d’échange c’est la véritable cohésion qui se créer à chaque fois dans le groupe d’inscrites. Les participantes échangent entre elles, se motivent, s’encouragent, je suis toujours frappée par toute cette positivité dans leurs échanges.
Dans mon dernier cours en ligne j’ai également proposé pour la première fois une méditation guidée en Zentangle. J’ai eu de très bons retours concernant ce format qui fait du bien et permet d’aller plus loin dans le côté relaxant de la méthode Zentangle, c’est pourquoi en 2018 je vais continuer à proposer ce type de format audio en plus des cours un peu plus « techniques ».

Comment te viens l’inspiration pour le dessin? Y-a-t-il un aspect technique ?
Il arrive que les idées me viennent au réveil, sous la douche, pendant un trajet en voiture… mais la plupart du temps je n’attends pas que l’inspiration vienne pour me mettre à dessiner. C’est plutôt en dessinant que l’inspiration arrive et que les idées fusent. C’est un phénomène que j’ai également remarqué dans mon autre pratique artistique, l’art journaling. Je me sens souvent « bloquée » avant de faire une page, mais dès que j’ouvre mon carnet et que je m’y mets, le processus se met en place tout seul.
C’est ce qui me plaît aussi autant dans la méthode Zentangle. Le fait que ce soit un art non planifié qui se pratique dans la spontanéité. On ne passe pas de temps à planifier son dessin, on se contente de suivre les étapes de la méthode et les choses se font quasiment toutes seules, du moment qu’on abandonne toute attente et toute recherche de perfection.

La question rituelle des Chroniques: Dans ton sac, il y a toujours ?
Un tout petit sac en coton qui contient quelques carrés de papier blanc, un feutre de précision très fin (Pigma Micron 01), un crayon gras, une estompe.

Tu es passée de salariée à entrepreneuse, aurais-tu des conseils à donner à celles qui se lancent sur un projet d’entrepreneuriat?Je pense que tout projet d’entrepreneuriat demande la plus grande clarté. C’est important de savoir où on veut aller et pourquoi on le fait, une fois qu’on a la réponse à ces 2 questions tout le reste se met en place tout seul (avec un peu de travail quand même 🙂 ).

Et pour terminer, une dernière question: Comment te vois-tu dans 10 ans?
Dans 10 ans, je me vois entrain de dessiner chaque jour, encore plus longtemps que je le fais actuellement. Je regarderai en arrière et me dirai que tout est vraiment possible, du moment qu’on y croit et qu’on ne s’arrête pas 🙂

Pour contacter Gisèle et en découvrir plus sur Zentangle retrouvez-la sur son site, sa page Facebook, Instagram, Pinterest et sa chaine YouTube.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.