1 In Les belles personnes

La Salsa Cubaine

Sammy joue du clavier pour nous faire partager sa passion sur nos pages. Originaire de la région, cette jeune femme active, maman, s’adonne depuis peu à une danse de couple. Peut-être une bonne idée pour la St Valentin… Sûrement, une jolie façon de se dire que des fois il suffit d’oser!

Tout le monde a entendu un jour parler de la Salsa, cette danse de couple latine qui est devenue depuis quelques années très à la mode. Il y a très longtemps que je voulais m’essayer à cette danse mais voilà comme je vous l’ai dis, c’est une danse de couple et comme beaucoup d’entre nous qui ont déjà trouvé l’homme d’une vie, l’option « danse » n’était pas forcément incluse… et bien sûr c’est mon cas. C’est pourquoi j’ai mis tant d’année à me décider, n’osant pas y aller seule…

Et puis zut ! Pourquoi hésiter ?

Le 1er décembre 2010, il y a un cours d’essai de Salsa Cubaine dans la petite ville où j’habite, donné par Thomas Bourrelly de l’association CAMINALA, alors j’ose y aller (seule bien évidemment) me disant que je trouverais peut être un cavalier sur place.

Bon, on était 3 filles, pas franchement évident mais pour apprendre les pas de base, inutile d’être en couple donc pour le cours d’essai ça va. J’y retourne la semaine qui suit et le prof a eu la bonne idée de convier des amis danseurs et cette fois, on est un peu plus nombreuses et même des hommes débutants se sont joints au groupe. Enfin les cours peuvent démarrer.

En plus des cours qui nous permettent d’apprendre les pas de base, les passes et d’appréhender le tempo, il faut aussi sortir car comme le dit Thomas : « En cours, on en apprend 50%, pour le reste c’est sur les pistes de danse et avec des cavaliers différents».

A noter qu’en plus d’être une danse de couple, la salsa cubaine peut se danser en Rueda où plusieurs couples dansent en cercle, un meneur annonce des mots qui indiquent une passe que tous doivent faire, ou bien un changement de partenaire (le but étant de changer de partenaire).

On trouve aujourd’hui sur Montpellier et alentours beaucoup de cours de Salsa, des associations, des écoles de danses, et même certains clubs ou bars offrent des cours d’initiation gratuite suivis de soirée : Le Lundi soir à The O’liver Odysseum, le Mardi soir à La Dernière Séance Odysseum, le Mercredi soir à l’Apollo Jazz Café Près d’arène, le Jeudi soir à l’Osmose.

De mon côté, j’ai choisi de rester avec l’association CAMINALA. Cette année, les cours de Thomas se déroulent à Pignan, Grabels, St Gély du Fesc (pour les débutants) et sur Montpellier Centre ville dans le bar « Le double R » 5 rue Durand (cours niveau 2 et 3 en rueda) où le vendredi soir les cours sont suivis d’une soirée jusqu’à 1h du matin.

Thomas, en plus d’être un excellent professeur, nous entraine dans toutes les bonnes soirées et organise d’excellents stages et concerts sur le secteur montpelliérain.

Aujourd’hui, après un an de danse, j’en suis franchement mordue.

La musique vous transporte et donne l’impression d’être tout le temps en été. Son rythme enivrant, vif et enthousiaste donne le sourire et une envie irrépressible de bouger. Le monde de la Salsa est ouvert, joyeux et les danseurs sont des passionnés car la danse est avant tout source de plaisir et de partage.

Je vous conseille également 2 albums excellents dont un que j’écoute en boucle en ce moment :

  • « De le Habana a Peru » de Orquesta Mayimbe
  • « La Timba Pa’ To El Mundo » de Timbalive

http://www.caminala.fr/

You Might Also Like

  • L’Atelier de la peluche | Les chroniques de Myrtille
    18 décembre 2012 at 07:02

    […] à leurs enfants, de se joindre à nous: Mâya (bien sûr) et sa fille Morgane (7ans), ainsi que Sammy avec ses princesses (8ans et 2ans). Le Petit Prince (2ans et demi) et moi avons, pour son plus […]