4 In Les belles personnes

Dans le sac de…. Val

Aujourd’hui on vous présente une nouvelle rubrique: Dans le sac de….

Les sacs à main, ces compagnons du quotidien, j’y suis addict. L’odeur du cuir, les belles finitions, l’histoire dont ils feront partie… C’est presque mystique. Depuis toute petite, c’est un objet mystérieux. Enfant, celui de ma mère et de ma grand mère me fascinaient. Trop sûre qu’une partie de leur identité existait dans leur sac, mais comme: « on ne touche pas le sac d’une femme » selon la sagesse populaire, j’ai attendu de grandir.

Aujourd’hui, les myrtilles ne fouillent toujours pas dans le sac des dames, Rassurez-vous. On leur demande de les ouvrir, et d’en sortir ce qui leur plait!

La première à se prêter au jeu c’est mon amie, Valérie. Une jeune femme dynamique qui gère au quotidien, un poste dans la communication, trois têtes blondes, un mari, une maison, des copines, le tout avec le sourire et sans se départir d’un sens de l’humour qui fait mouche… Son temps est précieux forcément, alors merci!

L’objet de notre attention a une forme « bourse », inspirée du « Charlotte » de Darel.  D’ailleurs c »est le surnom que lui donne sa propriétaire: « mon Darel ». Il est noir avec un rabat, un peu volumineux. Val va d’abord sortir une pochette rose:

-« Là dedans y’a tout! c’est comme un gros portefeuille: mes papiers, mon chéquier, mes cartes de fidélité (une vraie collection).
Le noir en cuir vernis c’est pour aller chercher le pain, le journal… Quand je pars légère. Et puis, tiens! je sors mon stylo, le vert, car c’est un souvenir de mes dernières vacances: encore un fois où j’ai demandé un stylo, pour remplir un truc, alors que j’en ai 2 dans mon sac. On m’a dit de le garder du coup ça m’en fait 3.

Elle ajoute: « mais dès que je devrais remplir un papier, je demanderais un stylo je le fais pas exprès… C’est un truc qui me vient de ma mère… Une sorte de tic. »

Elle repart en exploration: « Je sors pas sans le « Benetint » (encre pour les joue et les lèvres ) et le baume à lèvre de chez Bénèfit, à mettre dans la voiture, sinon ça marche pas! Ah oui, mon rouge à lèvre Dior, celui de mon mariage ». Elle sourie et un ange passe.

-« J’oubliais! » reprend-t- elle: « mes clès avec mon porte clé acheté au Maroc!! Et aussi un gel anti-bactérien: oui j’ai des enfants alors j’ai un gel anti-bactérien. Puis ça va avec mon ticket de métro, comme je suis parisienne j’ai tout le temps sur moi un ticket de métro,  comme un porte bonheur, si j’en ai pas dans mon sac c’est pas normal ».

Enfin avec une petite moue, elle pose une sucette. Devant ma tête en point d’interrogation, elle bredouille:  » Quand je vais quelque part je prend des bonbons »
-« Pour les enfants? »
– » En fait j’en prends toujours 3, un pour chacun, mais au final c’est moi qui les mange »……

J’allais prendre la photos, même si pour moi, la connaissant un peu, il manquait quelque chose quand:

-« Attends, attends! Il manque le principal ». Son Iphone se fait une belle place au milieux.
-« Sans lui je suis perdue » ajoute-t- elle.

C’est pas moi qui la contredirait! Ni aucune myrtille d’ailleurs!

You Might Also Like

  • Pepette
    23 janvier 2012 at 21:01

    tiens tiens…. ça me dit quelque chose tout ça…

    • Milo
      23 janvier 2012 at 21:40

      Tu en as?

      • Pepette
        24 janvier 2012 at 17:12

        J’en ai quoi?

  • Milo
    24 janvier 2012 at 17:23

    Me suis mélangé les doigts sur le clavier 🙂