1 In Les belles personnes

Rencontre: « Princesse-Lointaine »

L’adresse: Rue du bras de fer. Montpellier
L’heure: 17h30
Le contact: Une copine: Aurélie

Je suis, bien sûr, arrivée en retard à la petite échoppe: « Princesse Lointaine« . Hélène sa créatrice, m’attendait autour d’une tasse de Russian Kusmi thea. Une belle rencontre.

Récit:

Hélène est diplômée d’Histoire de l’Art, elle a enseigné durant ses études puis elle fût embauchée par le musée Fabre pour faire des recherches et mettre en place des projets pédagogiques.

En parallèle elle a, depuis l’enfance une forte attirance pour les bijoux, les vrais. En particulier les bagues montées avec de belles pierres! Le nom de sa ligne vient de là.

A l’époque, elle découpait les bagues des magazines pour les mettre à ses doigts et jouer à la Princesse. Elle se souvient qu’on la surnommait « Princesse lointaine » avec un ton de réprimande et qu’elle se disait qu’un jour elle ferait ses bijoux. Elle en fait longtemps un loisir, de jolies pièces pour offrir aux copines.

C’est à la naissance de son fils qu’elle a pensé en faire son métier. Ne retrouvant pas son poste, elle se lance dans une formation de gemmologue puis étudie la lithothérapie. Elle proposa ses créations sur des salons, des ventes itinérantes comme So Chic.

Puis, il y a 3 ans Hélène a posé ses valises. La petite boutique aux pierres apparentes est accueillante, à l’image de sa propriétaire. Entre deux tasses de thé, elle me dit qu’elle est papivore et nourrit son inspiration par les livres d’histoire, la peinture, elle aime la culture anglaise pour son esprit décalé, qu’on retrouve dans ses collections. Chaque pièce est unique. Ces merveilles sont déclinées par thème et portent le Nom des Grandes Horizontales (Courtisanes du 19ème siècle): Emma, Liane… Autant de bagues vintages, de Camey. Un hommage au 19éme siècle, qui côtoie des bijoux modernes, épurés, en argent brossé.

Elle dessine ses pièces, puis les fait réaliser dans des ateliers parisiens. Elle fait attention à la provenance des pierres qu’elle choisit, elle limite les intervenants, et travaille avec les même personnes depuis longtemps, afin de connaitre la provenance des pierres et leur mode d’extraction.

Personnellement j’ai craqué pour ce jonc rehaussé de quartz bleu, mais en version argent. Elle me le fait dès qu’elle reçoit le matériel. C’est un des avantages de Princesse-Lointaine c’est qu’elle travaille aussi à la demande. Si elle ne suit pas vraiment la tendance elle s’en imprègne et le mélange au vintage pour des collections uniques.

A la troisième tasse de thé elle s’est prêtée aux jeux des questions-réponses des myrtilles, tout en me prévenant qu’elle avait toujours du mal à choisir:

Quel est ton endroit préféré à Montpellier? Yömi, pour déjeuner, on est toujours bien reçu c’est frais et bon. En amoureux, ou avec les copines.

Pour toi un moment de détente c’est? Le thé entre copines et… le Qi gong sourit-elle en ajoutant « enfin je viens de commencer »…

Ce dont tu ne pourrais pas te passer? Mon téléphone

un geste de beauté indispensable? … »les yeux c’est important mais… je ne pourrais pas sortir sans rouge à lèvres ».

Il y a des soldes chez Princesse-Lointaine? Oui jusqu’au 15/02: de 20% à 40% sur des pièces uniques et des séries limitées.

C’est quoi les nouveautés à venir? Début février: le mercredi matin, à la boutique, seront proposés des conseils en litho thérapie. Une nouvelle collection printemps/Eté devrait voir le jour: des diamants montés sur de l’or rose et de l’argent vieilli, des bagues, des pendentifs.

C’est sûr ça pique notre curiosité, mon petit doigt me dit qu’on mettra pas longtemps à vous écrire au sujet de cette Princesse si actuelle.

You Might Also Like

  • Rencontre: Aurélie une fille So’Chic! | Les chroniques de Myrtille
    24 janvier 2012 at 10:23

    […] qui présentera des bijoux, des sacs, des ceintures en cuir, et « Princesse lointaine » dont on vous a déjà parlé dans les chroniques. Seront aussi présentes, une […]