In Les belles personnes

Les belles personnes: Lucile Champy

Lucile-Champy-blog-lcdm

Aujourd’hui, je suis très heureuse de vous présenter Lucile Champy. Rappelez-vous la semaine dernière, je vous parlais de mes fils Instagram préférés, dont elle fait partie depuis peu.  J’ai découvert Lucile sur le blog de Mathilde Lacombe , depuis je suis fan. Son compte, comme ses posts sont frais, sans prise de tête, hyper complets, avec plein d’astuces. Les recettes qu’elle met en scène via ses stories sont faciles, saines et délicieuses.

Ce qui m’a interpellé, ce sont ses connaissances en matière de nutrition, elle a une belle culture dans ce domaine, alors que ce n’est pas son métier. Ensuite, je suis fan de ses DIY beauté ultra faciles, vous pouvez lire sa routine capillaire ici,  et des exercices de sport qu’elle propose, mais là j’avoue, je lutte contre ma procrastination #jevaisyarriver. Enfin, j’aime l’énergie et le positivisme qui transparaît de son fil et c’est ce qui m’a donné envie de faire ma curieuse, pour vous la présenter sur LCDM.
Lucile vit à Reims, c’est donc par téléphone que nous avons échangé pour cet article. Une belle rencontre, qui j’espère donnera lieu à une vraie rencontre en face à face un de ces jours.

Hello Lucile, cela fait quelques jours maintenant que je parcours ton fil Instagram, tu ne travailles pas dans la nutrition? Quel est ton parcours ?

Bonjour Maguelonne,
Effectivement, la nutrition n’est pas mon métier, c’est plutôt un sujet pour lequel je me passionne.
Je suis spécialiste des achats pour un site de mode spécialisé dans la chaussure. Rien à voir avec les sujets que je traite au quotidien sur mon fil insta ou de temps en temps, sur le blog de Mathilde. Le seul lien entre les deux, c’est mon premier article sur LM où je donnais des tips pour faire sa valise. Effectivement, acheteuse pour un site, signifie se déplacer souvent pour des showrooms, des salons, qui ont lieu principalement en Europe. Une dimension de mon métier, que j’apprécie particulièrement, car j’aime bouger.

Alors l’alimentation, comment, pourquoi ?

J’ai une soeur jumelle, nous avons toutes les deux eu des problèmes de santé assez tôt et assez divers.
Me concernant, j’ai longtemps souffert de maux de ventre et de problèmes de peau. Comme beaucoup d’entre nous, j’ai eu des traitements assez forts, peu respectueux de notre écosystème intérieur. Comprendre qu’un traitement fort pour l’acné, par exemple, va certes résoudre le problème de peau en surface, mais ne va pas l’éliminer en profondeur et risque d’abîmer les intestins, l’estomac et l’équilibre naturel du corps. En gros, j’ai cherché des solutions pérennes, pour ne plus avoir à choisir de vivre avec le moins pire des deux.

Aujourd’hui, j’ai trente ans et j’ai réussi à calmer mes maux, en m’intéressant à l’alimentation et au rôle préventif que cette dernière a sur notre santé. Pour moi, l’alimentation quotidienne peut être gourmande, saine, accessible. J’essaie de vulgariser certains concepts alimentaires via mon fil Instagram.
À mon sens pour arriver à changer ses habitudes alimentaires de manière durable, il faut vraiment que les choses soient simples, sans prise de tête au contraire. J’aime ce que je mange et en plus, je fais du bien à mon organisme. Bien sûr ma démarche, ne s’est pas accomplie en un jour.
Je me suis beaucoup documentée, j’ai beaucoup lu sur le sujet, notamment des ouvrages américains. On a beaucoup de retard sur ce sujet.  j’écoute beaucoup de podcasts aussi. Comme j’habite à Reims et que je travaille à Paris, les trajets me laissent du temps. C’est devenu une habitude à laquelle je tiens.
Avec le temps, j’ai appris à me connaître, à être à l’écoute de mon corps. Aujourd’hui, je sais ce qui est bon pour moi, comment il va réagir. Côté régime, je ne mange ni viande, ni laitages, d’abord par choix, puis mon organisme digère mal les produits laitiers. C’est une décision personnelle, à mon sens, que j’ai prise en fonction de mes besoins, de mes valeurs et de mes connaissances.

Tu partages le plus souvent tes connaissances via ton Instagram. Tu as pensé à un blog ?

Au début j’ai créé mon profil afin de suivre des comptes de personnes qui m’inspiraient. Puis une amie m’a présenté Mathilde Lacombe sur un de nos nombreux trajets Paris-Reims. Avec le temps, on a commencé à échanger et elle m’a proposé d’écrire sur son blog. J’y ai vu une façon de partager, j’ai un côté littéraire, alors l’idée m’a plu.
Suite aux premiers articles, j’ai commencé à voir mon nombre de followers augmenter sur Instagram, je me suis demandé comment orienter mon fil pour qu’il soit tourné vers le partage et l’échange. Pour les articles du blog, on se prend pas la tête, nous avons toutes les deux un quotidien bien rempli. J’écris environ un ou deux articles par mois, c’est une chouette expérience.

Quelles seraient tes recommandations aux lectrices, pour démarrer un nouveau mode d’alimentation ?

De ne surtout pas se mettre la pression, de ne pas vouloir tout arrêter d’un coup. De le faire parce qu’on n’en a envie, ou besoin, pas parce que c’est tendance. Je pense que le mieux est de commencer par un groupe d’aliments ciblés, comme les laitages, les sodas ou consommer moins de viande, ne pas culpabiliser, si on ne tient pas et se féliciter de ce qu’on réussit. Changer ses habitudes ce n’est pas rien, souvent elles sont là depuis longtemps, héritées de la tradition familiale, de notre culture, les remettre en cause, c’est un travail de longue haleine. Il ne faut surtout pas que ce soit compliqué ou culpabilisant, mais simple et gratifiant.

Un secret pour être et rester motivée ?

Faire les choses en douceur, ne pas se forcer, ne pas essayer de faire comme tout le monde, faire comme on aime. Je le répète, j’adore ce que je mange. Il faut trouver des substituts de remplacement qui sont bons, font plaisir, je pense notamment aux yaourts. Aujourd’hui, il y a pas mal de références qui peuvent les remplacer. Il faut profiter de la facilité d’accès de ces produits, pour ne pas se prendre la tête. Il y a aussi une part d’acceptation, on ne peut pas changer de mode d’alimentation et en même temps se mettre au régime. Tout n’est pas faisable en même temps. On peut, si on en ressent le besoin, l’envie, se faire accompagner par une naturopathe et/ou un nutrithérapeute.

Quelle est la différence entre un(e) nutrithérapeute et un(e) naturopathe ?

Là où le naturopathe te soigne de façon holistique, c’est-à-dire en considérant que, tu fais partie d’un tout et que chaque chose a une cause à effet. Le nutrithérapeute, lui, te soigne par l’alimentation, donc de façon plus ciblée. Ma naturopathe est nutrithérapeute, j’avoue que j’apprécie qu’elle combine les deux.

Où fais-tu tes courses ?

Dans les magasins bio, ou sur le net. Je passe mes journées connectée du coup, c’est devenu un réflexe. Sur Amazon, je trouve mes protéines végétales, des aliments adaptogènes, de l’huile de palme rouge etc…(je vous renvoie à mon Instagram pour plus d’infos)

Tu lis beaucoup, est-ce que je peux te demander des titres de livres, podcasts, que tu recommanderais ?

Pour les livres:

  • The China Study du Dr Campbell
  • Inflamed de Shelly  Mallone
  • Body Love de Kelly Leveque
  • Vegan de Marie Laforet
  • Deliciously Ella
  • The beauty detox solution de Kimberly Snyder

Pour les Podcasts:

  • Sahara Rose
  • Mindbodygreen
  • The Cabral Concept

Beaucoup de titres en anglais. Certains sont traduits en français.

Aujourd’hui, sur ton fil Instagram, tu parles souvent d’alimentation, de sport, tu envoies des ondes positives, par contre tu parles peu de beauté. C’est quoi ta routine beauté ?

Je peux te dire qu’elle est assez nature. Que ce soit dans ma salle de bain, ou dans ma cuisine, je fais attention aux produits que j’utilise, pour mon corps, mais aussi par respect pour l’environnement. Même si je suis loin d’être parfaite. Pour en savoir plus, il y a un article sur ma routine beauté qui arrive sur le blog de Mathilde

Tes fils Instagram inspirants ?
Delicious Ella que je suis depuis longtemps et qui m’inspire, elle a fait de sa faiblesse sa force. Jessica Sepel
Rens Kroes, la petite soeur de Doutzen.

Les personnes qui t’inspirent ?

Ma jumelle, car on a changé nos habitudes de vie ensemble. On se fait découvrir des choses, on est complémentaires.

Comment adaptes-tu tes nouvelles habitudes, à ta vie quotidienne ?

Les choses se font naturellement. Mon homme achète moins de viande, et moi ça me dérange pas qu’il y en ait dans le frigo. On fait nos courses séparément. Quand on sort, souvent, il découvre de nouvelles saveurs. Au restaurant, je prends du poisson, ce qui me facilite la vie et me fait plaisir.
Pour l’apéro chez des amis je prends plaisir, à préparer un plat pour moi, à partager pour faire découvrir d’autres choses. Tout le monde se régale. Comme c’est simple et bon, mes copines s’approprient souvent la recette.

Je vous laisse en découvrir plus sur Lucile par ici, je file ranger l’armoire des enfants!

You Might Also Like