In Créateurs/ Lifestyle

Gazoline, chat noir qui porte bonheur

GAZOLINE-blog-les-chroniques-de-myrtille4

Derrière Gazoline il y a Maylis, une créatrice que j’affectionne particulièrement pour les superbes pièces qu’elle créer et pour sa douceur, sa gentillesse. Pour vous dire, le Bazar Chic est le 13 septembre,  je trépigne déjà d’impatience car je lui ai commandé deux pièces que j’aurai lors de la soirée. Un modèle unique et un que j’ai repéré, il y a un moment.
Je vous ai parlé sur ces pages de son travail, la preuve avec ses réponses au fameux questionnaire. Alors pour éviter les redites, je vais juste vous livrer ses derniers secrets.

GAZOLINE-blog-les-chroniques-de-myrtille1

Maylis est une adepte de Montpellier, arrivée enfant elle n’est plus repartie. Elle travaille et habite le centre ville, entre deux boucles d’oreilles et un sautoir, elle aime découvrir les nouvelles adresses gourmandes, ses recommandations sont des valeurs sûres.
Dernièrement, elle craque pour Coldrip (4 Rue Glaize), une adresse toute en simplicité, avec une cuisine du jour, une belle déco et des proprios adorables. Pour le soir  son institution c’est « Le comptoir de l’arc » (Place de la Canourgue), qui permet même en fin de mois de partager un moment convivial entre copains.

GAZOLINE-blog-les-chroniques-de-myrtille3
Pour alimenter son dressing ou sa passion pour la déco la belle avoue faire régulièrement un saut chez  Kromatic II (17 Rue de l’Argenterie), qui distribue la Botte Gardiane, une entreprise locale et familiale, dont elle collectionne les modèles. Le Fabuleux Bazar (15 Rue du Cheval Vert) et la Maison Emilienne  (17 Rue du Petit Saint-Jean) sont des endroits inspirants où il lui est facile de (se) faire plaisir.

Le reste du temps, Maylis est à sa table de travail. Elle travaille généralement de 8h30 à 16h30, heure à laquelle elle va récupérer sa princesse à l’école. Je me dis de plus en plus que la constance, elle avoue s’imposer de respecter rigoureusement ce temps de travail au quotidien, avec une dose de remise en question, sont des clés de la réussite. Douter de soi, être un peu flippé, permet de rester en alerte, comme connecté à ce qui nous entoure.
Afin de nourrir son inspiration, elle garde l’œil ouvert sur son environnement, les dernières tendances. Cependant, elle reconnaît qu’une fois assise à sa table elle se sent comme galvanisée, une sorte de transe l’envahit et naturellement les pièces semblent se dessiner d’elles-même, comme par magie. C’est sur sa boutique en ligne que vous pourrez retrouver ses dernières créations, jetez-y un œil régulièrement car souvent elle travaille des pièces uniques, une autre piste pour ne rien rater de son actualité : le compte Instagram de Gazoline. Attention c’est un compte addictif, c’est votre banquier qui pourrait ne pas être content, je dis ça, je dis rien.
Avant de vous laisser avec quelques-unes des pièces qui seront présentes au Bazar Chic, j’avais envie de partager une info avec vous. Savez-vous pourquoi Maylis a choisi Gazoline comme nom pour sa marque?

– « Gazoline a été le chat de ma vie (ceux qui aiment les chats savent…)… Gazoline c’est un chat noir qui porte bonheur. » 🙂

GAZOLINE-blog-les-chroniques-de-myrtille

On se retrouve à la paillote Bambou le 13 septembre, rendez-vous à 18h30 pour le dernier Bazar Chic de la saison. Venez mettre les pieds dans le sable une dernière fois, avec les filles, on vous réserve de belles surprises.

You Might Also Like