In Créateurs

Stephanie Minervini céramiste

stephanie-minervini-ceramiste-blog-les-chroniques-de-myrtille-2

Ce soir, on se retrouve pour la première édition du Bazar Chic 2017 !!!!! Avant de vous faire mon récapitulatif habituel, c’est ma liste d’appel, j’ai dû être prof dans une autre vie, je suis heureuse de vous présenter Stéphanie. Elle est céramiste, c’est un métier qui m’attire beaucoup, quand la terre tourne sur le tour, ça me fascine. Passer d’une motte à un objet abouti en quelques instants, c’est presque magique. A voir, on dirait que c’est facile, je sais qu’il n’en est rien, que chacun des objets est une parfaite alchimie entre une multitude de petits gestes.

Comme dans tous les métiers artisanaux, je ne suis pas transporté par tous les créateurs, il est des céramistes dont les pièces ne me parlent pas. L’univers de Stéphanie est doux, poétique, tout ce que j’aime. Elle sera avec nous demain soir, j’en suis ravie, car ça fait deux ans que j’essaie d’accueillir un céramiste (qui me plaise) sur le Bazar Chic. Demain se sera chose faite, j’espère que vous lui ferez un bon accueil. Avant les présentations officielles, voici un aperçu de son travail.

stephanie-minervini-ceramiste-blog-les-chroniques-de-myrtille

stephanie-minervini-ceramiste-blog-les-chroniques-de-myrtille-3

Bonjour Stéphanie, je te laisse te présenter en quelques mots?

Je suis Stéphanie Minervini, j’ai 40 ans, 3 enfants et j’exerce le métier de céramiste. Je suis quelqu’un de passionné, d’assez déterminé mais aussi très rêveur. J’habite actuellement dans le Gard, à Fournes , pas très loin du magnifique Pont du Gard. J’ai commencé le travail de la terre il y a plus de 10 ans maintenant, en amateur, j’ai pris des cours avec une potière qui m’a donné l’envie d’aller plus loin. Deux ans plus tard, je commençais une formation professionnelle à St Quentin la Poterie. J’ai quitté ce CFA avec mon diplôme de céramiste en poche. Voilà cinq que je suis artisan.

Ton univers est empreint de douceur et de poésie, c’est la nature qui t’inspire ?

Je suis inspirée surtout par la douceur qu’elle nous propose. J’aime donner l’idée d’un arrêt sur image comme pour figer le mouvement d’un instant. Le meilleur exemple c’est la coupe avec les oiseaux, c’est aussi le côté intemporel de l’oiseau, sa symbolique qui m’interpelle.

Quelle est ta matière de prédilection? 

La porcelaine blanche que je travaille telle quelle. C’est ma matière première.  Je la colore depuis peu pour obtenir des tons doux et actuels . J’utilise aussi deux émaux différents selon les objets, l’un est satiné et l’autre brillant. Le rendu des céramiques est complètement différent. Toute ma production est artisanale, je fabrique tout de A à Z, jusqu’aux moules pour façonner les oiseaux .

Où travailles-tu ?

Je travaille dans un atelier dans mon village, c’est un peu mon « nid » ( les oiseaux , toujours!), c’est mon lieu, rien qu’à moi . Je peux y passer des heures sans voir le temps défiler. C’est un bonheur que d’exercer un métier qui vous transporte.

Qu’est-ce que tu as toujours avec toi? 

Un carnet et un stylo, pour noter mes idées avant qu’elles s’en aillent ^^

stephanie-minervini-ceramiste-blog-les-chroniques-de-myrtille-4

stephanie-minervini-ceramiste-blog-les-chroniques-de-myrtille-7

Un truc pour te mettre de bonne humeur, te remonter le moral?

Au quotidien, j’aime me rappeler toutes les bonnes choses qui se sont passées dans la journée, me sentir apaisée et du coup heureuse. Prendre soin des miens et inculquer mes valeurs à mes têtes blondes. Partir du postulat que tout est possible pour ne jamais s’empêcher de réaliser ses rêves.

De quoi ne pourrais- tu pas te passer?

Je ne pourrai pas me passer de faire ce travail que j’aime parce qu’il représente totalement ma liberté.

Comment peut-on te rencontrer?

On peut venir me rencontrer à l’atelier, ou bien quand je suis en expo en suivant mon actualité sur mon blog. On peut voir mon travail sur mon site Céramique Minervini. Ensuite je participe à pas mal d’événements durant l’année. J’étais présente à la Vente Chic, au château de la Mogère , et dans le Jardin des Créateurs à Béziers le weekend passé. Je fais aussi partie du collectif « Les Succulentes » qui organise des boutiques éphémères de créateurs comme cet hiver, rue du bras de Fer à Montpellier ou prochainement en Avignon pendant le Festival, chez A nos Amours, notre fleuriste chouchou. Évidemment au Bazar Chic des Chroniques de Myrtille ce soir à partir de 18h30.

You Might Also Like