In City Tour/ Lifestyle

Le Royal ce cinéma qui refuse de fermer ses portes

le_royal_cinema_squat_expression_libre_montpellier-2-jpg

Si vous habitez Montpellier depuis peu, il y a peu de chance pour que vous ayez posé vos fesses sur les strapontins de ce cinéma: Le Royal.  J’y ai fait ma première fête du cinéma. Etudiante je travaillais à la crêperie de la Taverne de Maitre Kanter, qui faisait le coin de la rue Boussairolles et étendait sa terrasse sur la place de l’oeuf. Oui, oui, c’est vieux tout ça. A la fermeture de La Taverne, mes années passées derrière ma crêpière pourraient faire l’objet d’un billet, j’ai travaillé dans un snack de la rue.
Une petite adresse qui proposait des sandwiches au pain complet bien avant la tendance healthy.
A l’époque, Gilles le gérant du Royal s’y arrêtait quotidiennement pour dire bonjour. Il venait causer entre deux projections. D’un naturel jovial il partageait ses coups de coeur pour les dernières sorties, son avis souvent tranché et quelques potins de quartier. Avec le temps il est devenu plus taciturne, la ville avait accepté l’implantation de deux géants: le Gaumont multiplex et le Méga CGR. Une concurrence trop forte pour un ciné de quartier. En 2015 malgré les soirées à thème, les débats engagés, les projections spéciales… on a fermé les portes du plus vieux ciné de la ville.

le_royal_cinema_squat_expression_libre_montpellier-3-jpg

Laissé en piteux état, dans l’attente d’un projet immobilier il a été  « repris » d’une nouvelle façon et à rouvert ses portes dernièrement. Samedi soir j’y ai rejoint une amie, pour un concert sauvage en plein centre-ville. A la base une poignée d’étudiants ayant du mal à se loger ont transformé l’adresse en squat et en lieu de culture alternative. Depuis quelques mois, concert et soirées à thèmes font revivre Le Royal. Dans la paix et la bonne humeur, le bâtiment reprend vie d’une façon totalement inattendue. Les commerçants du quartier sont assez unanimes, ce nouveau souffle n’est pas pour leur déplaire. Le cinéma a été nettoyé, les jeunes qui l’habitent sont des voisins sympas et respectueux.

La dernière fois que je suis allée dans un endroit comme celui-ci c’était à Londres, où j’avais plus de plaisir à passer mes soirées dans des endroits inattendus que dans les clubs londoniens branchés. On y retrouve une ambiance de festival où les gens se retrouvent de façon libre et friendly. La déco est de brique et de broque, la créativité de chacun s’y exprime. Différents univers s’y mélangent, ça fonctionne. Une bouffée d’air.

le_royal_cinema_squat_expression_libre_montpellier

Samedi soir, la salle du bas était occupée par un groupe, le décor urban jungle collait bien à l’ensemble. Beaucoup de monde déambulait sans se gêner, papotait, échangeait, dansait.  Je ne sais pas ce qu’il va arriver à ce ciné, j’espère juste qu’il gardera cette âme libre encore longtemps. Avec un peu de chance cette action donnera des idées à la municipalité. On croisse les doigts.

Pour suivre l’actu du Royal occupé et sa programmation on se retrouve sur Facebook 

 

 

You Might Also Like