In Trip

Happy Lectures

Ces derniers temps j’ai recommencé à lire.
J’aime lire depuis toute petite, pour moi c’est mieux que d’aller au ciné, là le réalisateur c’est toi. C’est un passe-temps qui demande du temps, et c’est pas évident de l’avoir le prendre.
Je dis ça c’est mais c’est pas tout à fait exact, on dispose tous du même temps ce qui diffère c’est notre façon de l’organiser. Souvent les gens autour de moi pensent que je n’ai pas le temps, c’est faux, j’ai du temps tout le monde a du temps, il suffit de le prendre parfois au « détriment » d’autre chose. Une chose est sûre je déteste m’ennuyer ou perdre mon temps, je considère qu’il est précieux. Bon je philosophe ce matin et je m’éloigne un peu de mon sujet: mes dernières découvertes « littéraires ».

IMGJe vous propose de passer au kiosque en commençant par CLES. Un magazine découvert il y a plus d’un an. j’ai plaisir à le racheter de temps en temps. CLES regarde l’actualité, interprète nos besoins, nos petites manies, sous un angle détaché et philosophique. Les articles poussent à l’ouverture d’esprit, au questionnement sans pour autant entrer dans la rubrique développement personnel, il aide à voir les choses sous un angle différent.

Happinez est un peu dans le même esprit, cependant on est sur une lecture plus positive. C’est vraiment l’axe de la ligne éditoriale. C’est à mon sens un vrai bonheur, les photos sont belles, les articles intéressants, les auteurs sont multiples: philosophes, moines, psy, auteurs, interprètes, chacun y va de son expérience avec cette volonté d’être accès sur une manière positive de voir les choses. Ce mag est inspirant, même les pages shoppings offrent une sélection de produits trié sur le volet, respectant l’environnement. Une belle revue que l’on a plaisir à garder, à relire.

FullSizeRender(5)

Les deux premiers livres parle d’éducation.
Je vous les recommande que vous ayez des enfants ou que vous travailliez avec des enfants, ils permettent de mettre des mots sur des comportements, de faire la part des choses entre ce qu’on nous a transmis -ce qu’on ne veut pas transmettre- et ce qu’il faut apprendre à l’enfant.

Le premier celui de Claude Halmos « L’authorité expliquée aux parents » est vraiment dans cette démarche. Une démonstration du besoin d’authorité pour l’enfant dans une démarche d’éducation le respectant, sans conflits .
« J’ai tout essayé » d’Isabelle Filliozat décrypte les comportements de l’enfant et met des mots sur les ressentis, les sentiments que les tout petits (et les plus grands) ne savent pas exprimer, un vrai « mode d’emploi » à mettre dans toutes les mains.
Les deux ont en commun d’oublier d’être moralisateur ou directif, ils sont abordables par tout le monde même si on est pas fan de lecture.

FullSizeRender(4)

Les deux derniers, c’est de la détente.
Enfin soi-disant, car je me suis ennuyée avec « La vie secrète d’une mère indigne » de Fiona Neill. D’ailleurs je ne l’ai pas fini, à la moitié du bouquin j’ai dit « stop! », saoulée par tant de platitude. Au dos il y avait pourtant de bonnes critiques dont une qui disait qu’Anna Wintour avait adoré. Maintenant je sais que la prêtresse des catwalk est moins exigeante sur ses lectures que sur son dressing!
L’autre est un cadeau de Noël. Comme toute la collection des Paresseuses, L’armoire Idéale est très sympa. Fun à lire, on apprend quelques tips, à mettre dans toutes les mains, celles des fashionistas qui pourront vérifier leur style, celles des filles qui ne savent pas comment en avoir et enfin celles des ados qui trouveront le leur.

You Might Also Like