1 In Trip

Rétrospective de 2014 #1

Voilà, la fin de l’année arrive à grands pas. Dans quelques jours nous serons en 2015 mais que restera-t-il de 2014? Ou plutôt que voulons-nous garder de cette année passée?

Pour moi ça sera beaucoup de sons que j’ai découvert en 365 jours, quelques films et pas mal de livres aussi. Ce serait hypocrite de dire que 2014 ne m’a apporté que de la musique ou des citations, il y a eu aussi beaucoup de très belles rencontres, des souvenirs ineffaçables, des vacances fabuleuses, des acquisitions, et bien d’autres choses encore.

Pour commencer, parlons littérature. Je ne vais pas vous faire l’entière rétrospective des mes lectures de 2014, mais j’aimerai vous parler de quelques livres que j’ai particulièrement apprécié. Le dernier en date à ce jour est La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joel Dicker. Vous me direz ça fait déjà un petit moment qu’il est sorti et que tout le monde l’a lu, je vous l’accorde. Mais je conseille à tous ceux qui sont réticents à la lecture de livres policiers, comme je l’étais, car ce livre est éblouissant. Il est long, certes plus de 800 pages, mais quel régal, on le lit en moins d’une semaine, n’ayez crainte.

lavc3a9ritc3a9cover

Un autre roman qui m’a particulièrement intéressé est Le diable tout le temps de Donald Ray Pollock. C’est assez malsain et dérangeant mais véritablement passionnant. Le livre a d’ailleurs reçu le prix du roman noir de 2013. Plusieurs histoires sordides s’entremêlent, sans lourdeur ni longueur ce roman est un délice. Une plongée dans l’Amérique profonde d’une violence et d’un dégueulasse inouïs, roman inoubliable au talent certain de l’auteur. Âmes sensibles s’abstenir.

Donald-Ray-Pollock-Le-diable-tout-le-temps

Pour finir, le dernier livre que j’ai choisis est Le Visiteur d’Éric-Emmanuel Schmitt. Comme beaucoup de ces livres, c’est encore un petit bijou. L’auteur nous immisce dans le quotidien de Freud et sa fille, Anna en pleine Deuxième Guerre Mondiale, avec la montée du nazisme en Autriche. Il nous met au coeur des doutes, des inquiétudes et de la perte de pédales de Freud. Schmitt relève le défi osé de la rencontre en Dieu et Freud, ce dernier, maitre de la psychanalyse, qui se voit psychanalysé par Dieu. Un livre étonnant et brillant qui regorge de réflexions à la fois politiques, psychanalytiques et en rapport avec la religion. Car il nous interroge sur la place que l’on choisit ou non de laisser à un dieu, j’entends par cela la foi en une idéologie, la religion, l’argent, la consommation… Mais c’est aussi une critique acerbe de l’asservissement de l’homme par l’homme. Un nouveau classique du théâtre que je vous conseille.

Visiteur02

Maintenant parlons cinéma, 2014 a été une année riche en films. N’étant pas une accro du cinéma je ne suis pas les sorties chaque semaine, cependant j’ai vu quelques bons films cette année tout de même.

arton27206-00418Le film auquel je pense en tout premier est Palo Alto de Gia Coppola, cousine de Roman et Sofia. C’est une histoire d’adolescents avec une bo géniale, des acteurs inattendus; James Franco, Emma Roberts et Jack Kilmer. La réalisatrice a su, je crois, représenter l’adolescence, et son paradoxe, peines et joies s’affrontent. Une perte de repères totale et l’ennuie, le désir de grandir vite et à la fois de rester enfant, une contradiction permanente. Un film vide, ou brillant, à vous de voir. Il reste impeccablement réalisé, avec une bande-son géniale et des images quasi artistiques.

474265.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxEnsuite, un autre film que j’ai vu en 2014 et qui m’a pas mal fait rire c’est Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu? Déjà, y’a Christian Clavier, l’histoire est plutôt originale, un brin improbable, un peu lourde parfois, mais c’est l’humour à la française. Ils n’ont pas eu peur d’aller au-delà des clichés et des stéréotypes pour faire rire.

affiche.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxPour finir je dirai Le père noel est une ordure, non pas que la pièce ou même le film soient sortis ou que je les ai découvert cette année. Mais, je dirai que j’ai regardé un nombre quasi incalculable de fois la pièce de théâtre cette année au point de connaitre le script par coeur. « La vie est fameuse Thérèse! »

La semaine prochaine on parlera de choses sérieuses, c’est-à-dire de musique, avec ma playlist de 2014.

You Might Also Like

  • Manu
    18 décembre 2014 at 10:33

    allez petit rectification comme je suis moi-même un fan, je me permets 🙂

    THERESE : C’est le modèle qui veut ça…
    PIERRE : Ecoutez Thérèse, comme la vie est savoureuse, n’est-ce pas… parce que moi aussi mon cadeau, je l’ai fait de tête, c’est une toile que j’ai peinte pour vous.
    THERESE : Je m’en doutais
    PIERRE : Mais là, je vous le dis tout de suite, il se peut que vous soyez surprise,alors, n’y voyez surtout pas le fantasme de l’homme mais plutôt si vous voulez, la recherche créative, le délire de l’artiste, n’est-ce pas.