1 In Trip

Road Trip #1

Je m’inspire de Maguelonne, et vous fais un compte rendu de mes vacances au soleil (plus ou moins). J’ai eu la grande chance de pas mal voyager cet été, l’Angleterre, le Pays de Galle, l’Espagne à deux reprises, la côte d’azur et les Pyrénées… Ouais je sais, c’est moins glamour.

1897677_788322084554032_4836795199111156401_nAujourd’hui je vais vous parler de l’Angleterre et du petit coin plutôt sympathique que j’ai visité: Liverpool. La ville des Beatles, du musée de la marine, des pubs, et…surtout des Beatles en fait. Non sincèrement, cette ville est un trésor architectural, une pépite de culture et le berceau de la musique anglaise.
La ville, qui n’était qu’un petit village de pêcheurs au 12ème siècle, fut agrandie par le Roi Jean d’Angleterre et un port fut construit. La ville a subit l’influence du commerce triangulaire durant le 18ème siècle et le profit de ce commerce lui a permis de prospérer, pour vous donner une idée de l’importance du port de Liverpool au 19ème siècle 40% du commerce mondial passait pas les docks de Liverpool. En 1846 les « Albert Docks » sont construits, et la ville devient réputée pour sa collection de bateaux et de cargos. Pourtant la ville n’acquiert le statut de « city » qu’en 1880 après la construction du St George’s Hall et de la Lime Street Station. La ville fut victime des bombardements durant la Seconde Guerre Mondiale, 2 500 personnes furent tuées et plus de 11 000 foyers détruits. Durant ces bombardements meurtriers, une légende est née le 9 Octobre 1940: John Lennon.
La ville a une architecture très intéressante, certains bâtiments font typiquement industriels comme les docks construits au 19ème siècle, alors que dans Liverpool One, qui est un grand centre commercial à ciel ouvert avec une grande avenue composée de restaurants, grandes enseignes, l’architecture est moderne car contemporaine. Les différents styles architecturaux font de la ville un bijou à mon sens, ce mélange de styles victoriens, modernes et contemporains, industriels, nouveau et ancien créant une harmonie, apporte à la ville un côté trendy, classe et so british!

10471414_788321984554042_7347748282282184916_n                                10300769_788321957887378_4278481144144008382_n

10612900_788321751220732_5556882258436912684_n   10612554_788321707887403_8234263597598824211_n                    10383095_788322247887349_3028934057719966590_n

J’ai débuté mon séjour à Liverpool par une visite du Beatles Story Museum, sur les docks. Le musée est fantastique; il regorge de pièces uniques comme la première guitare de George Harrison, le White Album dédicacé par McCarteney, de nombreuses photos des Fab Four, et une merveilleuse réplique du Cavern Club, ainsi que la première salle où les Beatles ont joué, la batterie des Quarrymen, des citations de Lennon, McCarteney, Starr ou Harrison, la reconstitution de la pièce blanche avec le piano de Imagine… Le paradis terrestre à peu de choses près. Je conseille vivement à tous les fans des Beatles de visiter ce musée, qui en plus d’être très intéressant et très bien fait, est véritablement passionnant grâce à la richesse du lieu.

1558462_788321581220749_12683424848896333_n 10592825_788321364554104_987577392785159528_n 10606415_788321524554088_1643910898624985002_n 10609717_788321464554094_6313848744121745692_n

 Le Cavern Club, ça vous dit quelque chose? Mais si, ce club où jouaient les Beatles dans les années 60 au 10 Mathew Street. Le début de la rue est entièrement consacrée aux Beatles avec ce club mythique et quelques boutiques souvenirs, puis en descendant on rencontre des pubs et des restaurants pour finalement aboutir sur l’entrée d’une galerie marchande. Inutile de vous dire que c’est la première partie de Mathew Street qui m’a intéressée.
Le Cavern Club a ouvert le 16 Janvier 1957 comme un club de jazz, puis quelques années plus tard il est devenu l’antre sacrée du rock’n’roll grâce aux Beatles. En 1973 le club ferme à cause des travaux du métro et est détruit. Des années plus tard, en 1984 le Cavern Club est reconstruit avec pas mal des briques d’origine, avec le même plan et à la même adresse évidemment. Je n’ai pas eu la chance de pouvoir visiter l’intérieur, mais l’extérieur m’a suffit. Sur chacune des briques composant la façade du club, les noms des groupes qui ont joué dans ce lieu chargé d’histoire sont gravés.

10568834_788321871220720_243712343028149984_n         1979733_788321804554060_4416994869484597668_n

Je vous donne rendez-vous mercredi prochain pour la suite…

You Might Also Like

  • LadyMilonguera
    20 août 2014 at 15:17

    Effectivement, le coin semble bien sympathique…