In Trip

Le retour des Libertines

De toutes les actualités musicales du moment j’ai décidé de vous parler de la reformation des Libertines pour un concert à Hyde Park le 5 juillet prochain.
Concert auquel je rêve d’assister mais malheureusement je n’irai pas. Je me suis quand même dit que cette reformation pourrait être l’objet d’un article, histoire de vous rappeler ou de vous faire connaître les Libertines. Le groupe est composé de Pete Doherty et Carl Barat à la guitare et au chant, Gary Powell à la batterie et John Hassall à la basse. Pete Doherty et Carl Barat décident de créer un groupe vers la fin des années 90, le nom du groupe est en adéquation avec leur façon de vivre, sans conventions morales. En 2002, ils font la première partie des Strokes pour deux spectacles, puis font une mini tournée avec les Vines et commencent à se faire (re)connaître.

Ils enregistrent leur premier album, Up The Bracket, en studio avec Mick Jones. En 2003 sort le Magical Time For Heroes, et quelques mois plus tard les Libertines sont élus meilleur nouveau groupe par NME. C’est cette même année, que Pete crée les Babyshambles, des tensions (et beaucoup de drogues) séparent les membres du groupe. Je vous passe les détails, genre bagarres, embrouilles et disputes… Doherty fait deux mois de prison pour avoir cambrioler l’appartement de Barat.

En Aout 2004 ils sortent ensemble l’album The Libertines, et en décembre ils se séparent définitivement. En 2010, ils se sont reformés pour trois concerts, à Reading et Leeds, peu après le documentaire « There are no innocents bystanders » est sorti. La reformation de cet été semble être dans le seul but de résorber les comptes quelques peu asséchés de Doherty, grande peine pour ses fans.

Bien qu’aucune reformation définitive ne soit prévue, les Libertines continuent à constituer un véritable mythe pour beaucoup de gens, moi par exemple. Ils nous ont laissé des titres comme les célèbres Time For Heroes et Don’t Look Back Into The Sun, le magnifique Music When The Lights Go Out ou encore le moins connu Sister Sister. Les ex-membres du groupe ont tous eu de nouveaux groupes, Carl Barat avec Alex Turner, le chanteur des Arctic Monkeys, créent Dirty Pretty Things, John Hassal devient le chanteur guitariste de Yeti, Gary Powel a été le batteur de Dirty Pretty Things, et Doherty a formé les Babyshambles. Vous pourrez dire ce que vous voulez, tous ces groupes sont excellents, mais n’égalent pas les Libertines.

ART Emma milieux

Of all the musical actuality I decided to talk about the reformation of the Libertines for a concert in Hyde Park the 5th of July. I dream of this concert which I won’t go unfortunately. But I was thinking it could be a good idea to make an article about the Libertines, in order to remind you who are they, or to make you discover. The band is composed of Pete Doherty and Carl Barat at the guitar and song, Gary Powell at the drums and John Hassall at the guitar bass.
Doherty and Barat decide to create the Libertines in the late 90’s, the name of the band is harmony with their way of life, without morals agreement. In 2002, they play the first part of the Strokes, for two shows, then they played with the Vines for a mini tour and they become little by little famous. They record their first album, Up The Bracket, with Mick Jones in recording studio.
In 2003, the magical song untitled Time For Heroes is published, and a few months later the Libertines are elected best new band by NME. This is during this same year, that Pete create the Babyshambles, tensions and anxiety (and a lot of drugs) separate the band. I don’t need to tell you all the details, like fights, messes and arguments, but Doherty went to jail for two months after burgle Barat’s apartment. In Auhust 2004 they published the album Libertines, et in december they separate once and for all. In 2010, they reform the band for three concerts, in Reading and Leeds, a few time after this, the documentary film « There are no innocent bystanders » is published.

The estival reformation of the band seems being only for money due to financial troubles of Doherty, what a pity for all the fans. Although no final reformation is planing, the Libertines are still a real myth for many people, me for example. They let us sounds like the famous Time For Heroes or Don’t Look Back Into The Sun, the gorgeous Music When The Lights Go Out or the less known Sister Sister. All the former members of the band have had new bands, Carl Barat created Dirty Pretty Things with Alex Turner, the singer of Arctic Monkeys, John Hassall became the singer and guitarist of Yeti, Gary Powell played drums for Dirty Pretty Things and Doherty created the Babyshambles.
You can say whatever you want, all those bands are splendid, but they don’t equal with the Libertines.

You Might Also Like