7 In Trip

J’ai lu: La femme parfaite est une connasse

Comme je n’aime pas faire comme tout le monde en même temps que tout le monde, nous vous parlons de ce livre 1000 ans après tout le monde!
Je crois que c’est LE livre que TOUTES mes amies ont eu à Noël! Toutes à me dire: « Han tu l’as pas lu?! Keuwa???? » Ajoutant à cela l’argument de la blogueuse à la bourre… Et de la chauvine montpellièraine puisque les auteurs en sont aussi.
Bah oui mais non! Moi quand j’entends trop parler d’un truc ça fait tout l’inverse de me donner envie. J’attends que la fougue passe pour me faire ma propre idée.

Et nous voilà aujourd’hui, j’en ai pensé quoi?

La femme parfaite est une connasse, Guide de survie pour les femmes "normales"

La femme parfaite est une connasse, Guide de survie pour les femmes « normales »

Pour commencer je trouve le titre assez réducteur pour la femme, le terme de « connasse » est un peu fort non? Au risque de paraître un tantinet rabat-joie et réac, pourtant je pense avoir le langage fleuri mais même en ayant lu le livre je ne comprends pas bien à quoi sert ce terme injurieux… Bref, passons le titre et restons sur le fait que c’est du second degré.

Le pitch:

la femme parfaite est une connasseEn gros ce livre est « pour nous faire déculpabiliser » d’amener ses enfants à l’école en pyjama, de ne pas leur faire manger QUE des graines, d’aller 2 fois au McDo la même semaine ou encore de s’épiler devant son mec…

La femme parfaite, la connasse dont il est question, c’est un peu Le Blond de Gad Elmaleh: une femme tirée à quatre épingles quelle que soit l’heure, hyper organisée, munie dans sa cuisine d’une yaourtière, d’une machine à pain (dont elle se sert vraiment!!) mais pas d’un Cookéo, celle qui n’a jamais mal aux pieds sur ses talons, celle dont le bébé fait ses nuits depuis son retour de mater, d’ailleurs elle a retrouvé sa ligne à la même période…
Je conçois qu’elle puisse agacer mais, je sais pas vous, mais moi je n’en connais pas! Je n’ai aucune amie, connaissance qui soit autant dans ces extrêmes. Et même si j’en ai côtoyé, elles ne sont pas restées mes copines. Je ne leur veux pas de mal, je ne suis qu’amour, juste on est pas sur la même longueur d’ondes.

Bien que je ne me sois pas poilée, bidonnée, fendue la gueule j’ai gloussé sur certaines règles ou théories:

Règles n°3: « On détestera la nouvelle petite amie de l’ex de notre meilleure amie, toujours!! » Un fondamental!
« Comment réagir devant un bébé laid? »
Règle n°17: « On arrêtera de répondre dans ton cul »
« Ce soir je passe à la casserole »

Vous l’aurez compris c’est un livre pour les filles qui s’adressent aux filles. On se retrouve dans quelques situations, bien qu’elles soient poussées dans les stéréotypes, la lecture reste sympathique. Pour autant je n’en comprends toujours pas l’effusion. Je tends a penser que nous essayons d’être entre les deux, comme une « parfaite connasse »: Aller à l’école en pyjama oui, gaver ses gosses de coca non. Continuer à culpabiliser de vous raser, de regarder Les Anges de la Télé-Réalité ou de manger du Nutella à la cuillère, vous n’en serez pas pour autant imparfaites.

Je vous le conseille pour la plage, ou à offrir. Il se lit vite et coûte moins de 5€. Sinon pour ma part, cet ouvrage est sans intérêt.

La femme parfaite est une connasse, édition J’ai Lu. 5€

 

You Might Also Like

  • Kantu - Birds & Bicycles
    22 avril 2014 at 10:27

    Haha! La dernière phrase, et slash!
    Je te comprends trop, moi aussi quand tout le monde parle d’un truc, j’ai tendance à m’enfuir au lieu de le lire 😉 Et mêmes pensées que toi pour le titre…
    Merci pour ta chronique – cela me convainc que ce n’est pas un bouquin indispensable, mais que si on me le prête un jour j’y jetterai un oeil 🙂

    • Lelou
      22 avril 2014 at 11:27

      Je te le prête si tu veux

  • Nathalie
    22 avril 2014 at 11:05

    J’en ai parlé dans le blog il y a peu de temps aussi.. Effectivement ouvrage parfait pour la plage et/ou pour se vider la tête 🙂

    Bises

    http://aubonheurdesdames-leblog.fr/

    • Lelou
      22 avril 2014 at 11:26

      Tu as apprécié?

  • chiara
    22 avril 2014 at 12:26

    Merci Lelou de penser comme moi: ce livre n’a aucun intérêt. En effet, je pense qu’on devrait avoir passé l’âge de la jalousie de cours de récré qui est finalement le moteur sous-jacent de ce bouquin:
    La femme parfaite n’est qu’une connasse que parce qu’on la jalouse.

    Un message très primaire et des jugements de valeur à l’emporte pièce « avoir une machine à pain c’est bien. Manger chez MacDo c’est mal ». Ouais, si on a ce type de culpabilité, faudrait peut-être apprendre à exprimer son individualité avant tout…

    PS: mais bon je suis parfaite 😀

    Bisous!

  • caropoupouillou
    22 avril 2014 at 22:03

    comme toi je l’ai lu mais sans l’avoir acheté, on me l’a prêté … pendant 1h.Seulementune petite heure pour mire cet ouvrage.Certes j’ai ri à certains moments, j’ai pu me reconnaître à d’autres. Cependant je ne me suis pas bidonné comme certaines ont pu le proclamer et ce n’est pas l’ouvrage de l’année.
    Je tcrouve que c’est encore un gros coup de pub, parfois rigolo mais sans intérêt aussi.

  • Séverine Lescure Gil
    28 avril 2014 at 09:39

    Toute à fait d’accord avec vous juste bon pour la plage !