In Trip

Expos #I

Dans l’agenda hebdomadaire, je vous fais souvent part des expositions à voir à Montpellier et aux alentours. J’ai eu envie de les partager, avec quelques clichés.

On commence par la Galerie Linette, qui expose l’artiste japonaise Keiko Hagiwara, jusqu’au 6 avril 2013: « Spring Snow Song », sérigraphie sur papier. L’artiste qui aime explorer différents domaines, considère que son art est fait d’une multitude de sensations tactiles qui se déclinent aussi en couture, ou en broderie. Ainsi la galerie expose ses « Doudous », des réalisations en tissus aux couleurs vives et aux formes rigolotes.
J’ai découvert l’univers inspiré de Keiko Hagiwara avec le petit Prince. Ses créations parlent bien aux enfants: couleurs gaies, formes rebondies et psychédéliques. Et puis l’expo est petite, ce qui permet une initiation rapide, sous forme de jeux: on a rebaptisé les doudous, on s’est posé des questions: -« Dis maman pourquoi là y’a des couleurs et ici, y’en a pas? »
On a ramené des photos:

Keiko3

Sérigraphie

Keiko2

Doudou I &…

Keiko1

Doudou II

Keiko4

Broderies, peintures, incrustation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Galerie Linette est une caverne d’Ali Baba, pour celles qui sont en quête d’objets et de bijoux que l’on ne voit pas chez tout le monde: des choix tendances et pointus vous y attendent. Et comme on y est sensible, on note le sourire et l’amabilité des personnes qui nous y reçoivent.

Un endroit que j’aime beaucoup, c’est le Pavillon Populaire.
En ce moment les Boutographies, Le festival des Photographies de Création Contemporaines, occupent ses murs, jusqu’au 17 mars. Cette année, elles ont la volonté « d’illustrer les capacités particulières de la photographies à confronter les sensibilités les plus personnelles à la marche du monde dans toute son étendue ».
Un vaste programme, et un pari réussit. Chaque artiste investit le monde de son regard et le fait transparaitre sur la pellicule. Certaines oeuvres se figent dans le temps là où d’autres restent en perpétuel mouvement, c’est saisissant. D’autres encore permettent une ouverture sur le monde qui n’a d’égale que le voyage. C’est propre à la photographie d’être le plus souvent dans la réalité de ce qui est sans fioritures.
Les images se racontent d’elles-mêmes, petite sélection de ce qui m’a le plus touché:

« The Girls got Balls »:
Ladyboy1 Ladtboy2

 

 

 

 

 

 
Portraits de transsexuels réalisés par Marcus Koppen.

« Le Refuge »:

Refuge1 Refuge2

 

 

 

 

 

 

Deux ans de photographies sur Le Refuge, l’association montpelliraine, par Gilles Picarel.

Au fils de la visite:

Divers1

Disparition de D.Burtin.

Divers3

Tous ensemble-Portraits de la France qui manifeste par E.Piau

Divers2

The visible Mountain Sarajevo par C.de Maffei

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi à 19h, au bar Espla, en face du Pavillon, se déroulera la soirée de clôture avec la remise du prix public. Bulletin de vote à l’accueil du Pavillon Populaire.

Galerie Linette, 5 rue ste Anne, Montpellier.

Pavillon Populaire, Rue Charles Amans (sur l’esplanade), Montpellier.
Ces expos sont gratuites.

You Might Also Like