In Daily Green

The Drums

Je ne sais pas si vous vous souvenez mais lorsque je vous ai raconté mon voyage à Miami, j’ai évoqué très brièvement les Drums. Un groupe américain, issu de Brooklyn actif depuis 2008, il est aujourd’hui composé du duo de base Jonathan Pierce, le chanteur et de Jacob Graham à la guitare. Sur leurs deux précédents albums The Drums et Portamento, les anciens membres du groupe Adam Kessler (guitare) et Connor Hanwick (batterie) sont présents. The Drums nait à la fin de l’année 2008 à New York, Pierce et Jacob Graham abandonnent leurs synthétiseurs et l’électro, pour se convertir à l’indie pop, pour notre plus grand plaisir.
En 2010, le groupe est à la cinquième place du classement des 15 groupes les plus prometteurs de la BBC Sounds, la même année ils sont nommés numéro 1 des « top tips » de NME et de Clash Magazine. Ils participent à la tournée des NME Awards 2010 aux côtés de Bombay Bicycle Club, des Maccabees et de Big Pink, ils enchainent les premières parties de groupes plutôt énormes comme Florence And The Machine ou Kings Of Leon. Le 7 Mai 2010 le guitariste Adam Kessler quitte le groupe sans plus d’explication.

Si vous avez déjà entendu un de leurs sons, vous avez forcément remarqué les influences des mythiques Joy Division et The Smiths, même si on est très loin de la voix de Morrisey. On retrouve aussi des influences de The Shangri-Las ou Orange Juice, et beaucoup disent que les ressemblances sont nombreuses avec Boo Raidleys et Field Mice. Si vous voulez mon avis, les Drums c’est quand même un peu mieux…

drumsSi Elvis n’avait pas existé, les Beatles n’auraient pas existé non plus, si la reverb n’avait pas existé les Drums n’auraient pas existé. Pour ceux qui ne connaissent pas, la réverbération c’est comme l’écho du son, une sorte de technique acoustique pour faire durer le son plutôt que de le laisser tel quel, histoire de l’enrichir et de ne pas le laisser trop sec.

http://www.youtube.com/watch?v=pjewZW-oSgg

Comme je vous l’ai dit, les Drums ont sorti trois albums, un éponyme, le second Portamento et le dernier Encyclopedia, avec 12 titres qui marquent un nouveau tournant dans leur carrière, on s’est totalement éloigné du fameux Let’s go surfing avec le single Magic Mountain (assez flippant, si vous voulez mon avis). Alors que d’autres titres comme I Hope Time Doesn’t Change Him restent fidèles aux Drums, des instrus magiques, des paroles bouleversantes (et bouleversées), de la mélancolie et de la solitude. L’album a été réalisé dans un cabanon près d’un lac, dans l’intimité du duo initial, une sorte de retour aux sources pour faire jaillir le meilleur d’eux-même. Et vu que ce sont des gars cools, Encyclopedia est en écoute libre depuis un petit moment. Ils passent le 17 Novembre à Paris, quelques jours avant à Bruxelles et Londres, pour ceux qui auront été conquis par ce nouvel album (qui envoie).

You Might Also Like