In Mood

Les myrtilles et leur iPhone

Et oui, nous faisons toutes les 3 parties des millions de personnes qui ont un Iphone! Et qui ne peuvent plus sans passer! Explications:

Mâya:

C’est fou comme on peut s’attacher à un objet, je ne l’aurais jamais cru avant, et pourtant… Lorsque mon homme a eu son premier Iphone j’ai longtemps trouvé ridicule le temps qu’il pouvait passer à l’utiliser partout où il était, même dans les toilettes, et moi je me disais un téléphone ça sert a téléphoner, c’est tout… Jusqu’au  jour de  mon anniversaire, il y a un an,  je me suis retrouvée à mon tour avec un IPhone en main, et depuis ce jour il ne m’a plus quitté.

Il me sert tous les jours, à toutes heures et cela dés le matin au réveil: la sonnerie retentie et là c’est parti je charge et lis mes mails. Je remplie mon agenda de tous mes rendez vous, plus besoin de cahier, de stylo ni de feuilles, cet objet sert à tout. Ce que j’aime le plus c’est ce moyen de communication de messages bref avec une réponse immédiate  » le SMS », je l’utilisais peu avant, puis le fait de pouvoir faire des photos sans devoir s’encombrer d’un appareil supplémentaire dans son sac. Sans oublier qu’il sert d’ordinateur de poche, avoir internet sur soi est très pratique pour n’importe quelle recherche à tout moment.

Milo:

Évidemment je suis comme Mâya cet objet est, pour moi, la même chose que pour elle. Avant dans mon sac il y avait mon Mp3, un livre, des photos des gens que j’aime, rarement un appareil photo… Un carnet. Maintenant j’ai un Iphone. J’écris mes articles dessus, je crée des listes, je fais des notes, je prends des vidéos, des photos que je retouche. Ce qui est fou c’est qu’avant je prenais peu de photos. Maintenant, moi qui ne connaît pas Photoshop, je retouche mes photos avec des filtres,  j’adore Hipstamatic, je lis en cachette Elle et sans me cacher le Monde ou Closer…  Facebook a commencé à m’intéresser vraiment quand j’ai pu aller dessus avec cet appareil, même si je sévis bien plus sur Twitter. Et non c’est pas mon premier smartphone, le premier c’était un Blackberry. Il était pas mal, mais pas aussi facile que l’Iphone. Bien sûr, que c’est les applis qui font beaucoup. Dans la salle du médecin, quand on attend son tour avec le Petit Prince c’est encore lui qui me sauve la mise. Merci les jeux pour tout petits téléchargeable gratuitement sur l’Apple Store. En ce moment je suis un peu déréglée, il m’arrive d’ouvrir les yeux à 3h du mat’, alors c’est lui que j’attrape en tatônnant, et hop entre mes reader’s, la presse, les réseaux sociaux et mes mails je m’occupe en attendant Morphée sans ennuyer mon compagnon de chambrée. Dernièrement l’appli Torche m’a permis de sauver le capuchon de mon Waterman, porté disparu sous une banquette sellée au sol, un grand moment de solitude, à quatre pattes, certes, mais lui et moi on sauvait mon stylo chéri.

Lelou:

De mon côté j’y suis venue assez tard. J’avais un Blackberry que j’aimais fort, il était blanc nacré… Puis quand j’ai fini par m’en plaindre parce qu’il déconnait un peu beaucoup, Martin partait à l’étranger pour une période à la base indéterminée. Lui, était déjà sur Iphone 4 et me tanait depuis un moment déjà! Son départ a précipité mon achat. A la base je le dis franchement Iphone ou BB j’en avais rien à foutre! (Comme ça c’est clair) Martin m’a convaincu grâce au Facetime: on peut se voir en téléphonant. Argument redoutable, 9000km allaient nous séparer alors se voir en se parlant, c’était un genre de Skype partout où j’irai! Téléphone en poche, Martin parti, je me suis facilement acclimatée, j’ai fait ma popote avec mes applis. Et finalement c’est Viber qui m’a fait tenir la distance. Viber a sauvé mon couple!!! Aujourd’hui j’ai retrouvé mon homme, mais il me permet de communiquer avec la Copine from London, et mon frère partant en Floride dans peu de temps, je vais rapidement lui parler de cette appli. Sinon je fais aussi des photos que je partage bien souvent avec vous grâce à Instagram, j’ai dernièrement installé l’appli sur notre page Facebook.

Alors oui on est indéniablement accro, on fait demi tour le matin si on l’oublie. Ils nous relient à nos proches, crèche, école, amoureux. Mâya ne peut plus s’en passer, Milo le considère comme l’extension d’elle même, et Lelou immortalise ses instants de vie… On vous fera partager nos meilleures applis dans de futurs billets…

Et vous, vous en êtes où avec votre Iphone ?

You Might Also Like