In Mood

Coolest videos music

Est-ce que l’on aimerait plus une chanson en fonction de son clip?
C’est la question que je suis venue à me poser après avoir regardé une émission de classement de clips – plutôt daubesque. Quels sont les clips que l’on ne se lasse pas de regarder, et pourquoi? Pour vous je ne sais pas, mais en ce qui me concerne:

Time For Heroes des Libertines

D’abord, ça doit être une de mes chansons préférées de tous les temps, alors oui ça y joue. Les paroles portent sur les émeutes de May Day à Londres, la chanson a été écrite par Doherty.
Le clip est filmé par les membres du groupe eux-mêmes, on peut les voir dans le métro Espagnol, plonger dans la fontaine de la Place Colomb à Madrid, en plein concert, suivre des inconnus dans la rue, partir en courant ou tout simplement prendre une douche à quatre. C’est le genre de clip qui nous fait penser à nos dernières vacances entre potes, ou pour d’autres à leur jeunesse. « Did you see the stylish kids in the riot? » On est plongé dans l’intimité des Libertines, et c’est un bonheur inouï pour tous les fans. Je ne vous cache pas que j’ai un pincement au coeur à chaque fois que je le regarde.
Mon moment préféré: quand Doherty suit un homme dans la rue, ou quand il est dans son bain moussant un livre à la main, de la mousse sur les cheveux ayant une discussion avec l’air le plus sérieux du monde.

Someday des Strokes

C’est aussi une de mes chansons préférées de tous les temps. Le clip a été réalisé par Roman Coppola dans un premier temps dans un bar. On les voit jouer au flipper, manger des hamburgers, boire des bières, rire avec leurs potes, fumer des clopes et regarder un match de baseball. « In many ways, they’ll miss the good old days ». Ensuite les Strokes participent à un jeu télévisé sur le modèle de Family Fund, avec en présentateur Richard Karn et la « famille’ adversaire les Guided By Voice est composée de Slash, Matt Sorum et Duff McKagan, de Guns’n’Roses. Ensuite un fondu sur une répétition du groupe dans une sorte de garage avec des gros plans sur Jules, un pur bonheur. Finalement on les retrouve dans un bar tous ensemble entrain de célébrer leur victoire/défaite après avoir fait un genre de mêlée sur le plateau télévisé sous un « Can’t believe this! » amusé de Karn.
Mon moment préféré: Casablancas sur un canapé en cuir marron capitonné fume une cigarette ou quand Hammond s’amuse avec un chien loup.

superthumbgdff

In my bed des Orwells

C’est pas une chanson que j’adore plus que ça, je la trouve cool parce que très rock et vintage. Son clip est juste un bijou. Il nous plonge dans la Californie des années 70 avec des extraits du film Lords Of Dogtown et des vidéos d’archives de Jay Adams, le célèbre skatteur. Des passages avec des pin-up qui dansent, des surfeurs sur une vague, et encore du skate avec la Zephir Team. Le tout avec un filtre vintage et des retours en arrière qui rendent le clip un peu épileptique mais cool.

King of the beach des Wavves

La chanson est pas terrible en soit, c’est pas une extase mais son clip est très très cool par contre. La plage, des grosses vagues, des types bizarres avec shorts rouges et des couronnes en papier et des chaînes énormes en or 24 carats, qui jouent à la play, impriment des faux billets et achètent des bijoux dignes de SnoopDog. Un clip très mal vu par les américains, c’est sûr que de la kétamine dans un kebab, un gros joint dans un blond et un bang à diamants ça fait mauvais genre. Ajoutez, les grosses chaînes, le crachat de la fin, la ceinture cannabis et apothéose du clip le drapeau américain brûlé, de quoi faire frémir les institutions. Mais ça c’est cool. Et y’a un chat aussi. « You’re never gonna stop me »

Mo Money Mo Prolems de Notorioux B.I.G

Déjà, c’est une chanson posthume publiée quelques semaines après la mort du rappeur, et qui a été nominée aux Grammy Awards pour la meilleure performance de rap. Pour ceux qui ne connaissent pas ce son, plus que mythique, on retrouve le refrain de la chanson I’m coming out de Diana Ross, le refrain est chanté par Kelly Price, rien que ça et on retrouve également Mase et Puff Daddy. Cette chanson, c’est un peu un monument du hip hop.
Le clip a été réalisé par Hype Williams en 1997 avec les rappeurs Mase et Combs (Puff Daddy). Il faut savoir que cette mini production qui évoque le golf, fait référence au succès grandissant de Tiger Wood vers la fin des années 90. Au début du clip on voit Mase en présentateur télé et Puff Daddy incarnant un joueur de golf, au 18, pour le put de la victoire. « He’s a star ». Après cela les deux rappeurs sont dans une sorte de tunnel noir avec des néons blancs, ils portent des vestes rouges qui aujourd’hui encore sont bien connues. Les flash-backs avec Combs en joueur et Mase en présentateur c’est une tuerie » I guess it mean mo money mo problem to you? Yeah I guess so, mo money mo problem, this is just the way is this »I. Ils n’ont carrément pas lésiné sur les moyens, entre le terrain de golf, le tunnel, la sorte de station spatiale, la chambre noire avec le globe en acier, les danseurs, et ces tenues waouh. C’est juste énorme, du début à la fin; les filles, les danseurs, le golf, la télé dans la station spatiale avec une vidéo de BIG sur scène, l’instru et tout le reste.
Mon moment préféré; l’extrait avec Notorious lorsqu’il dit « The more money you make the more problems you get »
Et aussi quand Combs court et tape dans les mains des spectateurs une fois qu’il a rentré son put.

puff-daddy-diddy-mase-golf-mo-money-mo-problems

You Might Also Like