In Mood

Les Libertines au Zénith de Paris

Mardi dernier je suis montée à Paris pour voir Les Libertines, la presse a un peu, voire beaucoup, parlé de ce concert tant attendu par les fans.

Pour ceux qui ne connaissent pas les Libertines, ou que très peu: c’est un groupe composé de Pete Doherty (chant et guitare), de Carl Barât (chant et guitare), Garry Powell (batterie) et John Hassall (basse). Le groupe a été créé par Barât et Doherty en 1997, mais il devient connu dans le monde entier à partir des années 2000, leur premier album Up The Bracket qui sort en 2002, qui devient numéro 2 des charts au Royaume-Uni. Ils sont produits par Mick Jones des Clash. On les compare aux Strokes, leur style musical est aussi bon, et leurs rifts aussi, par ailleurs. Ils sortent un second album éponyme en 2004 et c’est aussi la fin de leur règne. Ils se séparent, pour des raisons personnelles, Barât confessera que Pete devenait incontrôlable, qu’il prenait trop de drogue, n’assurait plus les répétitions, et cambriola même son appartement. Bref, un Doherty ingérable et des tensions au sein du groupe lui-même.

The+LibertinesEn 2010, ils se reforment pour le Reading and Leeds Festivals en Août 2010, et sont invités par Arcade Fire.
Depuis 2010 on n’avait plus aucune nouvelle du groupe, à notre plus grand désespoir. Et miraculeusement en avril, Barât a annoncé une possible réunion pour Libertines cet été. Ils ont joué a Hyde Park le 5 Juillet dernier pour le Barclaycard British Summer Time. Et depuis le mois de septembre, ils sont en tournée Européenne, le même groupe, les mêmes pays, les mêmes chansons, tout ça 10 ans après.

main1Certain, comme les Inrocks, ont dit que le concert avait été propre, carré, bien mené, sans débordement de la part des Libs, mais ont trouvé à redire, « ils font encore des concerts pour payer leurs pensions alimentaires ». Bon ok, Doherty a dit qu’il acceptait de reformer temporairement les Libertines, parce qu’il a eu quelques problèmes financiers, mais les Libertines c’est tellement plus que ça. Je comprends la déception et le coup de vieux qu’ont pu ressentir ceux qui les ont vu en 2004.

hjkMais pour moi, moi, qui les voyait pour la première fois, ça a juste été WAOUH. Enfin, vous me comprenez, ils sont arrivés à l’heure, sobres, en forme, ils ont joué plus de deux heures, Pete saute sur Carl alors qu’ils jouent I Get Along, puis annonce une nouvelle chanson, toute l’assistance retient son souffle et finalement ils font les premiers accords de Can’t Stand Me Now . Ça fait plaisir de les retrouver en harmonie, et heureux d’être là.
Le concert était magistral, même si niveau son ils ont eu quelques problèmes techniques sur What a Waster , à la fin du concert, les amplis grésillaient. Ils ont joué des morceaux des deux albums, les célèbres Don’t Look Back Into The Sun ou Time For Heroes , l’excellent What Katie Did , suivi de Music When The Lights Go out , plus une version acoustique de Fuck Forever par Pete et The Ballad of Grimaldi par Carl. Vingt cinq morceaux en tout, avec un rappel de cinq chansons, assez impressionnant, et spécialement pour nous, les frenchies, France , un de leur meilleur morceaux si vous voulez mon avis. Si vous n’y étiez pas, vous avez raté une date de légende.

tumblr_ncvte6AwfB1raahj8o1_500Pour les fans intéressés, j’ai publié des vidéos sur mon Instagram (@emmaroques).

You Might Also Like