6 In Mood

Pourquoi je ne renouvellerai pas mon abonnement à Be

imagesbeJe prends le risque de me mettre une horde de fashionistas Be addicts à dos mais oui… je le prends!

Pour Noël, il y a deux ans, mon beau-frère m’a offert un abonnement au magazine Be. Un magazine alors hebdomadaire que j’avais plaisir à lire ponctuellement. J’étais ravie de ce cadeau, une surprise de plus dans ma boîte aux lettres chaque mois! Puis je trouve l’idée originale.
Peu de temps après mon abonnement, le groupe Lagardère décidait de faire de Be non plus un hebdomadaire mais un mensuel. Nous allions donc recevoir 1 magazine au lieu de 4. Ok. Pourquoi pas?! Son contenu promettait d’être plus poussé, les sujets plus féminins et recherchés. Disons qu’il fallait trouver du contenu pour nous faire tenir un mois entier.

Un an plus tard je ne me retrouve plus dans ce magazine. J’ai même du mal à le lire. Les photos sont toujours belles, les sélections mode intéressantes et variées. En plus il essaie de se rapprocher de la population « lambda » avec une rubrique « 1 fille 5 looks », bien que j’ai dû mal à croire qu’elles soient choisies au hasard… Je trouve que c’est moyen, c’est un magazine qui s’adresse à un public large, dans tous les sens du terme. Alors pourquoi les personnes interrogées ne sont pas Monsieur ou Mademoiselle Tout Le Monde? Il s’agit trop souvent de personnes dans des domaines ciblés comme la mode, la musique, le cinéma, la communication… Des gens qui ont de super méga bons plans pour s’habiller pas cher. « Si si j’te jure y’a une fripe dans le marais qui fait du Dior pour 200€ ». J’ai envie de répondre « Non mais allo quoi?! » Et lorsqu’il y a des interviews ou des portraits, c’est pareil. C’est vraiment dommage car même si le sujet est intéressant, il me semble que ça le fausse par ce simple détail. Exemple d’un reportage sur des femmes qui ont des métiers sérieux et se lâchent en soirée. Elles sont pas secrétaires tu vois et elles vont pas au Mi Barrio boire un verre*. Non. Elles sont cadre supérieur et journaliste^^
Je ne dis pas que c’est pas bien, seulement à mon sens, ce n’est pas représentatif du panel qui lit ce magazine. Il y a bien assez de gens à Paris pour ne pas mettre en exergue toujours la même catégorie socio-professionnelle!? Si?!

En fait je crois qu’il ne me correspond plus. C’est souvent ce que je reproche aux magazines: beaucoup de pub, des sujets trop légers, des infos inutiles et surtout des prix minis qui démarrent à 150€… Je crois qu’on a pas du tout la même notion de « prix minis » ou « petits prix ». Les sélections modes sont la plupart du temps inabordables. Bien sûr que la mode est faite aussi pour rêver… de belles matières, d’imprimés, d’élégance… Je suis pour tout cela. Mais je ne crois pas que 100 euro soit un petit prix! En tout cas me concernant c’est pas possible.
Au-delà de ces parties futiles du magazine, il y a effectivement plus de reportages soient pas assez poussés soit trop abstraits. Je ne les trouve pas en lien avec l’actualité par exemple. C’est comme si le sujet débarquait de nulle part!

En bref, un magazine à la base c’est fait pour poser son cerveau, regarder des belles images, lire des sujets qui nous intéressent ou pas, mais par lesquels, je pense, on se sent un minimum concernés.
Be est peut-être plus complet mais aussi plus « bobo », plus édulcoré. Il essaie d’être plus Femme et moins Fille. je crois que je préférais la version précédente, moins épurée sur le carbone et plus vrai dans son contenu.

*Mi Barrio 11 rue du Plan d’Agde, Montpellier

You Might Also Like

  • Marina
    28 novembre 2013 at 11:02

    C’est drôle, j’ai eu la même impression au changement de format… Que les articles, les « street-interviews » (coucou la copine de la rédac chef) sont devenus très très « parisiens » et très consensuels. Bref que ce magasine que je lisais avec plaisir avait perdu de sa fraîcheur, pardon de son swag, fraîcheur c’est sooooo 2009. Du coup je suis passée à Paulette ! Parce que Paulette, c’est chouette !

    Bisette les Myrtillettes

    • Lelou
      28 novembre 2013 at 18:53

      Haha Merci Marina pour ce commentaire! C’est exactement ça! Je suis peut-être pas si « In » finalement…

  • Johanne
    28 novembre 2013 at 11:33

    Merci Lelou pour cet article ! C’est très intéressant de connaître les impressions des lectrices de la presse nationale… surtout lorsqu’il s’agit de spécialistes du monde féminin comme toi 😉
    Bisous

    • Lelou
      28 novembre 2013 at 18:56

      Avec plaisir 🙂 Bien sûr que des escarpins Jimmy Choo me font rêver mais on est pas toutes « journaliste indé’ t’vois » invitée aux ventes presse^^ Bisous

  • Sisco20222
    1 décembre 2013 at 09:43

    Je vois qu’on a toute eu le même sentiment au changement de format de Be.

    Moi ce qui m’a choquée au changement, c’est cette impression que le monde feminin s’arrête aux frontières de Paris. Que les journalistes ne voient pas plus loin que la rue de leur rédaction. Et comme tu dis, 100euros pour un premier prix mode qu’esr ce que ça veut dire?? Que si les pièces que tu portes sont moins chers, tu n’es pas à la mode?

    Nous, nous avons du recul mais des ptites jeunes de 14-15ans qui apprennent la vie et cherche leur identité, tu vois un peu le message que ça véhicule?

    Enfin voilà moi, ça fait un an que j’ai arrêté mon abonnement. Je prends le magazine ponctuellement, en cascde bon plan ^^

    • Lelou
      1 décembre 2013 at 13:11

      C’est exactement ça et c’est vraiment dommage! En plus ce que j’ai omis de dire dans mon article c’est qu’en plus lorsque tu es abonnée tu ne reçois pas les goodies…