In Mood

Au revoir Mr Gueorguieff

Vendredi dernier en jean’s, converses et lunettes noires j’ai rejoint l’unité parentale à la chambre funéraire de Grammont. Mon père allait rendre un dernier hommage à son meilleur ami, Michel Gueorguieff.
50 ans d’amitié, ça m’impressionne. Ils se sont rencontrés en 3ème et ne se sont plus quittés. Au nom de cette amitié, il fût le témoin de mon père et écopa du titre de parrain.

Michel Gueorguieff

J’ai rencontré mon parrain 3 fois: le jour de mon baptême, lors d’un déjeuner en ville tous les deux, il y a des années, et vendredi dernier. Leur amitié s’épanouissait lors de dîners au resto entre hommes, bien plus qu’en famille.

Alors dans le hall de la chambre funéraire de Grammont, j’étais là pour mon père. La cérémonie était laïque. Les nombreux éloges me firent découvrir une personnalité qu’au cours d’un déjeuner, il y a plus de 10 ans, j’avais entrevu. Un homme sensible, cultivé, empathique, humain et communicant. C’était touchant d’entendre chacun employer les mêmes mots sans s’être concertés.

On a pas pris le temps de se revoir lui et moi, et vendredi dernier j’ai pris conscience que c’était trop tard.

Il a créé le FIRN, Festival  International du Roman Noir, par le biais de son association Soleil Noir. Un petit festoche qui fait parler de lui.
Une idée née d’un amour particulier pour un genre littéraire, et qui aboutit chaque année à des rencontres prisées par un public averti. Un bébé pour son créateur, qui a grandi au fil de jolies anecdotes et de belles rencontres.
Il a fallu de l’audace, du temps et de la passion pour le créer, il faudra du courage, du travail en équipe et de l’envie pour qu’il continue de grandir et d’amener chaque année à Frontignan son lot de plumes.

visuel_firn_2013

Pourquoi je vous parle de tout ça?
Parce que sur ses pages, nous adorons les projets qui prennent naissance sur un coup de tête et qui deviennent de vrais événements aboutis. Alors, il y a fort à parier que l’année prochaine on ne se contentera pas d’inscrire le FIRN dans notre agenda, mais on vous y donnera rendez-vous car il n’est jamais trop tard pour bien faire.

You Might Also Like