9 In Mood

Les Myrtilles ont lu Fifty Shades of Grey

Avez-vous entendu parler de ce roman anglais qui fait un tabac, dont le titre en français est « Cinquante nuances de Grey », écrit par une femme britannique Erika Leonard James???
Moi j’en avais jamais entendu parler avant d’ouvrir le paquet cadeau que Milo m’a offert pour Noël.
Lorsque je l’ai ouvert je me suis dit « Quelle surprise!!!! » en voyant ce qu’il y avait à l’intérieur, un livre, énorme en plus…
En rentrant à la maison le soir, j’ai finalement ouvert la première page et lu le commencement de ce roman. J’ai littéralement accroché, je ne pouvais plus m’en détacher. Cette histoire qui se noue entre les deux personnages Anastasia Steele, la jeune étudiante et le richissime chef d’entreprise Christian Grey, beau et riche, qui se rencontrent lors d’une interview, et que pourtant tout oppose, de leur caractère à leur façon de voir l’amour. Certaines expressions sont dures et crues, pourtant je suis rentrée dans cette histoire…
J’ai dévoré les 550 pages du premier tome en une dizaine de jour, ahhh comme je m’étonne moi-même en écrivant cela, moi qui lis si rarement… j’ai commencé le tome deux. -Mâya-

cinquante nuancesEn prévoyant d’offrir à ma meilleure amie, le best seller défrayant la chronique, je pensais lui faire plaisir et faire plaisir à son homme. Et bien sûr, je n’ai pu m’empêcher d’y jeter un oeil, de tourner la page et de finir en moins de 5 jours le premier tome. L’idée c’était de lui offrir la trilogie, si elle accrochait, vous avez la réponse. Du coup, j’ai toujours un tome d’avance, hier je me suis procurée le tome III.
Erika Leonard James n’est pas une écrivaine de haut vol, et je soupçonne qu’on ait pas fait grand cas de la traduction, ce qui n’est pas fait pour arranger les choses. Pourtant son histoire d’amour saupoudrée de sexe aux connotations perverses fonctionne, on se laisse entrainer et les pages se tournent.
On rougit un peu peut-être à l’instar de l’héroïne, on la trouve nunuche et lui nous fait légèrement fantasmer, à moins que se ne soit le monde dans lequel il évolue.
Cinquante Nuances c’est un peu un roman de gare, à connotation érotique, une gourmandise littéraire comparable à de la junk food, on sait que c’est pas du grand art, mais on s’en délecte vite, entre deux autres bouquins « plus sérieux ». En même temps en littérature comme ailleurs les goûts et les couleurs… -Milo-

50 nuances plus sombresJ’ai entendu vaguement parlé de ce roman aux infos en retenant qu’il était d’un genre littéraire « pauvre » et pas très bien écrit. J’ai su qu’il s’agissait d’un homme d’affaire brillant, riche et beau et puis l’histoire d’amour avec une midinette se laissait deviner… Milo m’a dit l’avoir lu et je lui ai ainsi emprunter. Comme mes deux comparses j’ai avancé dans cette histoire d’amour, j’avais envie au fil des pages d’en connaître la suite jusqu’à comprendre la tendance érotique de l’ouvrage, les moeurs de cet homme et la fougue qui n’en animait que plus notre protagoniste, Ana.
Je crois comme pour tout, qu’il est difficile de porter un jugement sur ce qu’on ne connait pas, ici en l’occurrence sur ce que l’on a pas lu. J’apprécie cette histoire parce qu’elle est impossible, vibrante, intense et tellement surréaliste. Je veux dire où est cette homme dans la vraie vie??? Maintenant que je sais qu’un film se trame, à chacune des pages j’imagine la scène au cinéma et surtout quel acteur pour jouer Grey?? Un homme charismatique sans aucun doute… -Lelou-

On vous le recommande toutes les trois, aussi différentes que nous soyons, cette trilogie peut être un cadeaux pour la St Valentin, on gage 10 billets que ce bouquin vous le partagerez sous la couette, ça tombe bien il neige!

You Might Also Like

  • MBfmontpellier
    11 février 2013 at 22:26

    Ah merci! Je m’interrogeais justement 😉

    • Lelou
      12 février 2013 at 11:46

      Laisse toi tenter

      • mbfmontpellier
        12 février 2013 at 12:50

        je vais voir si je le trouve en livre audio 😉 je lis plus j’écoute!

  • victoire4
    11 février 2013 at 23:07

    Alors pour les avoirs lu en anglais et en français je confirme la traduction n’a pas vraiment été, comment dire, peaufinée! En même temps même en anglais ce n’est pas de la grande littérature…. Mais demande t on vraiment à ce genre de bouquin d’en être.
    C’est un peu comme les films romantico-nunuche on plonge dedans en mangeant du pop-corn et finalement ça nous fait du bien de se déconnecter de la réalité.
    Je confirme donc que c’est un excellent cadeau pour la saint valentin et finalement peut être pas uniquement pour les femmes mais aussi pour vous messieurs à près tout peut être y piocherez vous des idées pour vos compagnes qui si elles rêvent au prince charmant, aime bien aussi qu’il soit un peu  » chevalier noir »….

  • yoyo
    12 février 2013 at 07:37

    Et oui je suis comme toi et toi et toi!
    Je l’ai dévoré et j’ai acheté les deux tomes suivants…Par contre le temps de les lire me manque Rrrrrrrrr….

    Intéressant, malgré la controverse et les critiques, de vous lire et de voir que toutes les trois avez aimé!

    Gros bisous <3

  • Mad'moiselle claire
    13 février 2013 at 06:12

    Hummmm… Moi je ne l’ai pas lu. J’y ai songé, j’y songe encore. Mais j’ai lu quelques bouquins érotiques d’anthologie et je ne suis pas certaine que ceux là me passionnent. Néanmoins, en vous lisant, je me dis qu’effectivement, une histoire dans laquelle on se laisse embarquer comme dans un film romantique du dimanche soir, ça peut aussi faire partie des plaisirs sans pour autant faire dans l’intellectuel à tous prix.

  • Marion
    16 février 2013 at 15:38

    Salut les Myrtilles !

    Alors moi j’ai vraiment adoré cette histoire (j’ai lu les 3 tomes en 10 jours soit 3 jours pour le tome 1, 4 pour le tome 2 et 3 pour le tome 3 ! ). Étant quelqu’un qui ne lit jamais, je me suis étonnée de lire ces pavés aussi vite ! Certes ce n’est peut être pas de la grande littérature, mais lorsqu’on commence les premières pages, il est difficile de s’arrêter …

    Et puis cela nous porte loin de notre quotidien, on s’évade en pensant à cette relation qui lie les deux personnages pourtant si opposés, sur fond de scènes SM et assez explicites( à ne pas lire le soir dans le lit à coté de son chéri car il y a des risques de montée express de libido !! ).
    Ce qui est intéressant aussi, c’est comment Ana, de part son caractère et sa vision des choses, essaie de changer son Cinquante Nuances …
    Par contre, on aimerait parfois un peu plus d’actions que de scènes érotiques… Ce que l’on trouve aux 200 dernières pages du tome 3.

    Je conseille toutefois de le lire 😉

    Bisous à toutes ! <3

    • Lelou
      16 février 2013 at 16:19

      Merci Marion pour ton commentaire, je me suis fait aussi cette réflexion sur le tome 2 où il y a plusieurs ébats à la suite…

      • Marion
        16 février 2013 at 16:26

        Effectivement, le tome 2 est un peu long … à part quelques scènes où on retient notre souffle car il se passe quelque chose, le reste est un peu plat ! heureusement le tome 3 rattrape un peu tout ça 😉