In Voyages

Burger&Co

Ce soir là, l’homme et moi avions prévu de se faire un ciné… Puis une fois garé, en marchant vers l’Ecusson, il me confesse son peu d’enthousiasme pour  l’histoire d’un pape en pleine crise identitaire. C’est là que me revient en mémoire le « oui  » prononcé du bout des lèvres, quand toute contente, j’avais nommé le titre du film  de notre soirée au prix d’une intense réflexion: « Habemus Papam ». Je pouffe devant son oeil humide car je sais ce qu’il veut : tester le Burger&Co. Le resto du pote d’un pote, qui a ouvert il y 2 ans et qu’on nous a vendu sans qu’éloges ne tarissent il y a quelques jours.

Les hamburgers… vous connaissez beaucoup d’homme qui résiste à l’appel ? A leur instinct de chasseur, l’envie d’une tranche de bœuf haché, coincée entre 2 petits pains. Le mien ne fait pas exception ! Et comme s’il fallait m’aider à dire oui, il ajoute, taquin, que juste à côté, il y a « La Distillerie » et ses Mojitos (les Myrtilles ont un faible pour cette boisson). L’affaire faite, nous voici en partance pour la rue de l’Aiguillerie.

On s’installe à l’extérieur de la rhumerie et on sirote tranquillement, d’excellents mojitos, en attendant l’ouverture du fameux temple du burger montpellierain. Le patron nous explique que si on veut on peut rester là car les deux établissements fonctionnent de concert. On peut aussi prendre à emporter. Là c’est l’homme qui décline l’offre, il sait qu’en nouvelle blogueuse, je suis là pour tout tester ou presque. Presque! Car malgré un bon appétit ça va être difficile, la carte est fournie. Une dizaine de burgers aux noms exotiques piqués à des chansons mythiques d’Aérosmith, ACDC, Métallica: highway to hell, starway to heaven, you could be mine… Concoctés avec de vrais ingrédients: le pain vient d’une vraie boulangerie, les steaks font au bas mot 170g, et les frites sont maison. C’est un burger à la française, le pari est réussi, on se régale!

L’endroit est un peu petit, un peu bruyant, ce qui donne une vraie ambiance populaire, qui n’est pas sans rappeler la série « Marieé deux enfants ». La Budweiser nous renvoie au grand Al et on s’attend presque à découvrir la famille Bundy sur les bancs de derrières (Pam, Buddy et Lapin rose) …. Bref l’espace d’une soirée ou plutôt d’un burger, vous deviendrez le plus américain des montpellierains. Présents aussi à la carte mais pas tester, les oignons rings, les nuggets, et le Dr Pepper.

 

Burger’N’co, 71 rue de l’aiguillerie, 34000 Montpellier

tel : 04 34 22 84 56

You Might Also Like