In Mode et beauté

Charlotte, le bien-être d’un soin ayurvédique au bout des doigts

Union-créatrice-blog-lcdm

Il y a des rencontres qui doivent avoir lieu. C’est un peu le résumé de ma rencontre avec Chalotte. Vous connaissez Charlotte si vous êtes venu(e)s au Bazar Chic du 21 juin, elle animait un atelier de massage Amma assis. Ce soir-là on s’est très peu vue, toutes les deux occupées à faire le job. Elle a dû partir rapidement, peu de temps après, par mail, Charlotte proposait de masser l’une d’entre nous.

On est trois à organiser le Bazar Chic cette année et aussi fou que cela puis paraître, aucune de nous n’a eu la possibilité de se faire plaisir. C’est complètement dingue quand on y pense, mais c’est un autre sujet.

Au mois d’août j’envoie un mail à Charlotte pour m’excuser de notre manque de réactivité. Elle me propose  de se caler un rendez-vous en septembre (la slowlife est en passe de devenir une institution sur ce blog).

Depuis 6 ans, oui, le blog a 6 ans, j’ai expérimenté pas mal de massages. Bon, il m’en manque quelques uns, dont le tantrique, mais j’ai une belle expérience. J’ai commencé à me faire masser bien avant d’être blogueuse. J’ai toujours eu de bonnes expériences, même si j’avoue, qu’en général, c’est plus à l’étranger qu’en France, que les massages ont révélé leur efficacité profonde. J’ai une sensation similaire avec le yoga, le meilleur prof que j’ai eu était indien… Je n’ai pas retrouvé un prof aussi efficace. Quand je parle d’efficacité, c’est en terme de ressenti, pendant et après.

En Occident, on a une vision du massage associé souvent au luxe, à un moment de détente profond, on s’attend à ressentir un bien-être corporel immédiat. Peu d’entre nous considère l’acte d’être massé comme un acte à vocation thérapeutique (médecines parallèles) or c’est le cas ailleurs. Encore faut-il tomber sur un masseur ou une masseuse qui ait transcendé cette vision du massage.

Charlotte pratique les massages ayurvédiques, elle connaît extrêmement bien la méthode, au-delà de la détente, elle procure un soulagement physique réel. Elle a dénoué des tensions que j’avais avec une infinie douceur. Après une bonne nuit d’un sommeil de bébé, mes douleurs chroniques dues à des problèmes de mâchoires avaient disparu. Les effets ont perduré quelques jours. Dans son touché il n’y avait rien de vigoureux ou de douloureux, elle s’adapte complètement aux ressentis personnels de la personne. Et en quelques secondes, elle applique la bonne pression pour toute la séance.

Elle masse à l’aide d’une huile végétale qu’elle peut personnaliser. Sa démarche est complètement holistique et elle partage volontiers ses connaissances sur les Doshas :

 Dans l’ayurvéda, les Doshas, trois énergies vitales ou « humeurs », combinent un ou plusieurs des « cinq éléments » (eau, air, feu, terre, akasha ou éther). Ils sont responsables des processus physiologiques et psychologiques. Leur déséquilibre est considéré comme la cause des maladies.
Au nombre de trois, ils sont appelés :

Vāta : l’énergie cinétique, composé par les éléments air + éther (akasha)

Pitta : l’énergie de transformation, composé par les éléments feu + eau

Kapha : l’énergie de cohésion, composé par les éléments terre + eau (source wikipédia)

Union-créatrice-blog-lcdm3
Union-créatrice-blog-lcdm-1
Union-créatrice-blog-lcdm4
Union-créatrice-blog-lcdm5

Rencontrer Charlotte, c’est bien plus que de booker un Californien dans un spa, il y a un acte thérapeutique à sa démarche et ses ressentis sont intéressants à entendre. Tout dépend de ce que l’on attend de ce moment. Au-delà du massage, elle s’est formée à plusieurs méthodes qui peuvent aider chacun d’entre nous à aller plus loin dans sa démarche de mieux être et de compréhension de soi. Une expérience à faire assurément.

Charlotte Pages, Union Créatrice, 06 09 85 58 00. Page Facebook

You Might Also Like