In Mode et beauté

Misdi by diane

Misdi-by-diande-bijoux-les-chroniques-de-myrtille-1

Me voilà de retour, un peu décalé, mais bel et bien présente. J’avoue que (mise à part pour mes enfants, la prochaine fois, je les emmène), j’avais moyennement envie de revenir. Bon, je vous rassure maintenant que je suis rentrée, je suis très heureuse d’être là. Le temps de poser mes valises et de trier mes photos, je vous partagerais notre roadtrip et les bonnes adresses qui vont avec.

Le soleil s’est mis à briller intensément pendant mon absence, quelque chose me dit que le prochain Bazar Chic va être au top. C’est la bonne nouvelle, on se retrouve bientôt, pour un Bazar Green, plus accès sur le bien-être et le naturel. Avec mes deux acolytes Lelou et Aurélie, on vous réserve quelques surprises autour de ce thème qui nous est cher. Aurélie a commencé les présentations cette semaine,  je continue aujourd’hui avec une créatrice que certaines d’entre vous connaissent déjà.
Misdi by Diane est venue sur le Bazar il y a deux ans. À l’époque, elle avait présenté une sélection de bijoux pleins de couleurs, mercredi elle nous présentera sa collection de trousses, paniers, cousins, chapeaux, tous plus colorés les uns que les autres. De quoi égayer nos intérieurs en mettant de la couleur dans le quotidien, pour se sentir bien et accueillir l’été.

Misdi-by-diande-bijoux-les-chroniques-de-myrtille-3

Je suis ravie de te retrouver cette année avec une nouvelle collection. Il y a deux ans, tu privilégiais les bijoux, comment en es-tu venue à faire de la déco ?  

L’univers que conçoit un créateur exprime souvent une grande part de sa personnalité.
J’aime la couleur, la diversité, je suis une bonne vivante, mais aussi quelqu’un de simple. J’aime jouer avec les tendances et je me plais à les mêler au vintage, que j’affectionne tout autant. Je suis passionnée par de nombreux domaines et je suis très curieuse.
Tous ces aspects de ma personnalité me poussent à sortir de ma zone de confort, à explorer d’autres domaines. Je ne veux pas me cantonner aux bijoux, j’aurais peur de me lasser. Développer une ligne de petits objets me permet de nourrir ma créativité.

Lancer son activité c’est quelque chose qui fait peur souvent et qui semble difficile. Comment on saute le pas ?

J’ai eu la chance de savoir très jeune ce que je voulais faire, et même si j’ai plusieurs passions, la création a toujours occupé une grande partie de mon quotidien, donc c’est tout naturellement que j’ai décidé de me lancer dans cette direction-là. Ce n’est pas tous les jours faciles, mais  je ne me verrais pas faire autre chose.

Misdi-by-diande-bijoux-les-chroniques-de-myrtille-3

Tu peux nous parler de ton univers, de tes sources d’inspiration.

J’ai toujours été attirée par ce qui touchait de près ou de loin à l’ethnique, au bohème, aux cultures ancestrales et au folklore. La tendance actuelle tend vers ces thématiques, ce qui n’est pas pour me déplaire. Lorsque la mode évoluera vers d’autres horizons, mes produits resteront ce qu’ils ont toujours été, très colorés, exotiques et misant sur le mélange des genres. Je suis convaincue que nos créations sont le reflet de la personnalité de celui qui les créait. C’est ce qui rend précieux le travail d’un créateur c’est l’histoire qu’il met dans l’objet, les bijoux…. c’est un peu de lui.

D’où vient le nom de ta marque ?

Je voulais un petit nom simple, à connotation « anglophone » et que l’on puisse abréger si on le souhaite. C’est réussi, car la plupart des gens me connaissent en tant que Misdi !

Quelles sont tes matières de prédilection ?

Ma gamme de produits est assez large désormais. Je conçois toujours une ligne de bijoux par saison, ensuite s’y ajoutent les accessoires (paniers, chapeaux et chaussures, en ce moment) puis la déco depuis peu.
Je prends soin d’utiliser des matériaux de qualité, à savoir des textiles issus de grandes maisons françaises notamment (jacquards et soieries) pour mes coussins par exemple. Je mélange également à cela des matériaux recyclés, naturels, détournés aussi parfois. À notre époque, cela me semble important de pouvoir donner une seconde vie aux choses qui nous entourent, les réinterpréter.
Je travaille aussi le rotin et je conçois actuellement des prototypes de miroirs/corbeilles et suspensions pour la décoration intérieure.

Comment organises-tu ton temps de travail ?

J’exerce plusieurs activités en même temps, le métier de créateurs n’est pas toujours facile comme je le disais, mon emploi du temps est donc assez variable.
Pour ce qui est de la création, je partage actuellement mon temps entre les associations de créateurs dont je suis membre, les relations commerciales avec les boutiques multimarques, dans lesquelles je distribue mes produits, les marchés, les salons et mon atelier. Les journées sont bien remplies, ce qui me satisfait pleinement !

Misdi-by-diande-bijoux-les-chroniques-de-myrtille-4

Tu as une boutique en ligne? 

Pour le moment je n’ai pas de site d’abord parce que je vends en boutique et parce que faute de temps, mon activité sur la toile est réduite. De plus mes accessoires et articles de déco, étant pour la plupart des pièces uniques, il m’est difficile de les proposer à la vente en ligne, en parallèle des boutiques. Pour découvrir mon travail, on peut aller sur A Little Market notamment pour ma collection de bijoux et suivre mon compte Instagram où je publie régulièrement des photos de mes nouveautés.

Où peut-on trouver tes créations ?

Malheureusement, actuellement je ne vends pas sur Montpellier et ses alentours. Je participe simplement à quelques manifestations extérieures (marchés/salons) en centre-ville et sur les plages. Le mieux pour savoir où me trouver c’est de suivre ma page Facebook, j’y poste tous mes lieux d’exposition, c’est aussi le meilleur moyen de me contacter. Évidemment, je vous donne rendez-vous au Bazar Chic à la paillote Bambou le 21 juin à partir de 18h30.

Tu es de Montpellier, quelles sont tes adresses préférées ?

Même si je suis d’ici, je ne vis plus à Montpellier depuis quelques années et comme c’est une ville qui bouge sans cesse, j’ai peur de ne plus être à la page ! Mais j’aime toujours autant me balader en front de mer, faire un afterwork en bord de mer, flâner dans les belles boutiques du centre-ville, marcher dans le centre historique ou revisiter les lieux emblématiques de la ville, faire les brocantes, assister aux salons, etc…

L’indispensable de ton sac à main c’est ? 

Un carnet et un stylo pour noter mes inspirations à tout moment !

Au vu de ton emploi du temps, j’imagine que tu dois être une pro de l’organisation, tu aurais quelques astuces à partager avec nos lectrices ? 

Ayant de nombreuses passions et activités,  je cours souvent après le temps. Histoire de ne pas me laisser trop dépasser et garder du temps pour moi je n’ai rien trouvé de plus efficace que de faire des to do list et planifier un maximum de choses. Se ressourcer, recharger ses batteries est essentiel, il faut donc trouver un juste équilibre. Je n’hésite pas à décrocher pour aller faire une promenade en nature ou appeler une copine, il faut s’écouter et se connaître. Quand je m’y remets, je suis d’autant plus efficace.

Tu as un leitmotiv ?

Un problème = une solution ! C’est assez simple, pourtant cela permet de positiver ce qui se passe et de ne pas rester « coincer » sur le problème.

You Might Also Like