In Mode et beauté

Céline Dupré Fondeuse et créatrice de bijoux

celine-dupre-creatrice-fondeuse-ljs-le-blog-les-chroniques-de-myrtille

Aujourd’hui je vous parle de Céline Dupré une créatrice de bijoux que j’ai rencontré l’an dernier. J’avais très envie de vous la présenter, j’attendais l’occasion car au delà de ses propres créations Céline travaille surtout pour les autres, elle est fondeuse. Un métier rare, pratiqué par peu de femmes. Elles sont dix en France à tenir tête à une centaine d’hommes. Un métier à la fois physique et créatif, qu’elle a appris sur le tard, un peu comme sur un malentendu: son sous-traitant cessait son activité, elle l’a reprise. Céline est comme ça, fonceuse, directe, accro au travail. Elle sera avec nous au Bazar Chic de demain, je vous laisse faire connaissance.
J’avais profité de notre rencontre pour tourner ma première vidéo pour le blog et vous faire découvrir en image le travail de Céline, retrouvez là en fin d’article.

Bonjour Céline, tu nous parles de toi ?

Céline, 42 ans maman d’alizée 5 ans ½.  Créatrice passionnée. Dynamique, boulimique de travail. Je suis née à Paris, mais mes parents ont déménagé dans le sud en 82, j’ai grandi dans le petit village de Pouzols prés de Clermont l’Hérault.

celine-dupre-creatrice-fondeuse-ljs-le-blog-les-chroniques-de-myrtille-4

Quand Céline a-t-elle décidé de devenir Céline Dupré Créatrice ?

J’ai toujours été attirée par le statut d’entrepreneur, j’ai fait mes études dans ce but, début des années 2000 j’avais une boutique à Aigues-Mortes. Ensuite j’ai été secrétaire dans un gros cabinet d’avocats de Montpellier, mais j’ai toujours eu une activité secondaire car le travail dans un bureau m’ennuie. Jusqu’au jour où j’ai eu ma fille et je n’arrivais plus à concilier mes 2 activités, je posais tous mes congés pour faire des salons (Bijorcha, Bijoutiful, Provence Prestige…), j’ai décidé de voler de mes propres ailes en 2013 . En 2014 j’ai racheté à mon fondeur, qui fermait, ses machines et j’ai lancé la partie fonderie.

Comment décrirais-tu tes collections ?

Mes bijoux sont des bijoux pour tous les jours, je fais beaucoup de bijoux à thème (sports, traditions, régions etc) en résonance avec les passions de mes clients. Ce sont eux qui m’inspirent. Comme mon activité de fondeuse me prend beaucoup de temps, j’ai tendance à créer en mon nom des bijoux simples, ayant une représentation symbolique.

celine-dupre-creatrice-fondeuse-ljs-le-blog-les-chroniques-de-myrtille-5

Quels matériaux utilises-tu ?

L’étain en tant qu’artisan fondeur! J’ai une vraie passion pour mon métier et ce métal. En fonction de ma création ou de la collection de mes clients les bijoux ont une finition: argent (925), doré, en laiton…

Une petite fille, un métier qui te passionne, comment arrives-tu à tout concilier au quotidien ?

Une journée de travail commence après avoir déposé Alizée à l’école. Elle se divise en plusieurs temps forts; la préparation des colis pour les commandes reçues dans la nuit, ensuite je prépare les maquettes, moules pour les commandes en cours (je fabrique beaucoup pour d’autres créateurs de bijoux, médailles, perle, tags pour bijoux), et 2 fois par semaine je vais fondre les pièces, ensuite il faut ébarber, les poncer, polir, argenter et faire les montages.

Je suis entourée de stagiaires formidables qui m’aident à me développer, sans oublier toutes les autres personnes qui m’entourent pour m’aider à développer mon atelier de fonderie (graphiste, soudeur, mes clients pro qui me motivent tous les jours, la fonderie n’est pas un milieu facile nous sommes 10 femmes en France à faire ce métier environ pour 90 mecs, un métier rare…).

celine-dupre-creatrice-fondeuse-ljs-le-blog-les-chroniques-de-myrtille-2

D’où vient le nom de ta marque ?

J’ai deux marques distinctes Céline Dupré Bijoux pour mes collections de bijoux et LJS Créations pour la partie fonderie et apprêts bijoux. Ljs Créations est un secret, trop long à expliquer, je laisse les lecteurs imaginer à quoi correspondent les 3 lettres J…

Comment fait-on pour te trouver ?

J’ai un site internet: www.ljs-creations.fr et mes créations sont visibles dans plusieurs boutiques de la région. Je travaille aussi avec les Offices de Tourismes. Je rêve d’avoir mon atelier fonderie / showroom dans une zone artisanale pour accueillir le public, mais pour le moment la région est trop chère.

Quels sont tes endroits préférés à Montpellier ?

Je n’ai pas trop le temps de me balader en ce moment (je travaille entre 50/80 heures par semaine 7/7).  J’aime me promener dans le vieux Montpellier avec toutes ces petites boutiques de créateurs. Ceci dit, une balade sur la plage ou en vélo avec ma fille et mon conjoint me va aussi. Je ne suis pas trop ville.
Je rêve de pouvoir prendre du temps pour moi et souffler un peu… Ancienne sportive je n’arrive plus à faire une heure de sport par semaine…

Qu’est-ce que tu as toujours dans ton sac ?

Mon portable… Et une pince à épiler. À chacune ses maniaqueries.

Beaucoup de lectrices, voire toutes, sont des femmes actives avec un quotidien à mille à l’heure. Tu aurais 3 astuces à partager pour gagner du temps ?

Essayer d’organiser sa journée, noter sur un cahier ou un carnet les tâches à faire dans la journée, dans la semaine. Et rayer au fur et à mesure celles accomplies. Ne pas me laisser déborder par le rangement, le classement, pour ma part j’aime les endroits propres et rangés… Même si dans mon atelier c’est un peu le bazar en ce moment. Accepter de l’aide même si ce n’est pas facile pour tout le monde.

J’ai la chance d’avoir une belle-mère formidable qui s’occupe de ma fille dès que j’ai besoin et qui nous prépare de bons petits plats. Fan de cuisine je n’ai pas trop le temps en ce moment de cuisiner.

 Tu as un leitmotiv dans la vie ?

Faire tout pour que nos rêves se réalisent .

De quoi ne pourrais-tu pas te passer ?

Internet.

Comment fait-on pour te rencontrer ?

Je reçois chez moi à Vendargues sur rendez-vous. Retrouvez-moi le 17 mai à la paillote Bambou au Bazar Chic des Chroniques de Myrtille.

 

 

You Might Also Like