2 In Mode et beauté

Une virée chez Monop’

Qu’est ce qui m’a pris? Je sais pas… Une rumeur sur la crise qui va pas s’arrêter là, le pouvoir d’achat qui diminue, ce que l’on entend sur les cosmétiques : une crème c’est une crème. Mon sérum de l’hiver, le Visionnaire, qui  bien que super efficace à un prix à trois chiffres. Noël qui approche…Et puis ces articles de « BE », lus dans le train pour Paris. Quand un magazine, cite deux fois une crème dans un même numéro c’est une fois de trop pour la curiosité d’une Myrtille.. Hop bagages déposés, me voilà chez Monoprix.

Monop’ c’est là, qu’adolescente, j’achetais mes ombres à paupières « Bourgeois », mon gel douche « Cottage », une enseigne qui à l’heure actuelle pour moi était tombée en désuètude. Pour mes cosmétiques je vais chez Sephora, mes produits capillaires je les achète chez le coiffeur… Bref Monoprix et moi ça faisait longtemps.

 La photos vous montre ce que j’ai mis dans mon panier:

La fameuse crème:  Triple active jour de l’Oréal, au bout d’un mois d’utilisation je peux vous dire qu’elle a tout d’une grande. Facile à étaler, elle pénètre vite, hydrate bien et se révèle une super base de maquillage tout ça pour moins de 10€.

Le spray Expert Démêlage de F.Provost, pour celles qui sont pressées, qui veulent gagner du temps. Un bonne référence, à 7€.

La mousse de coiffage de Dessange: recommandée par ma belle-soeur, coiffeuse,  pour garder du volume sur une chevelure naturelle ou lissée ou pour aider au crêpage. Pour 7€, elle tient ses promesses. En association avec le spray Expert Protection de F. Provost, pour protéger les cheveux lors des brushing, même le ciel parisien aussi capricieux soit-il, n’est pas arrivé à me faire dresser un frisottis. Un peu moins de 8€

Le vernis OPI: C’était la première fois que je testais cette marque, j’ai craqué sur: « I eat mainly lobster », un rose entre le corail et le fuchsia. Il claque et fait du bien au moral quand dehors le ciel est gris. 13,50€, certes, mais il tient mieux qu’un Chanel ou qu’un Essie sur mes ongles et le pot est assez important.

Enfin, le chouchou, celui dont parle toutes les rédactrices de beauté: Le rouge à lèvre (n°1), choisi et dessiné par l’iconique Kate Moss pour la marque Rimmel. Un beau tube noir avec la signature de la Brindille, il est glamour, reste en place des heures, il a trouvé de fait sa place dans mon sac. Pour moins de 10€…

Si je sais pas d’où me vient cette soudaine attraction pour Monoprix, je peux vous dire qu’à tous points de vue ça reste une bonne idée et que je renouvellerais ma promenade.

Et vous, vous achetez quoi en moyenne ou grande surface?

You Might Also Like

  • claiRe
    29 novembre 2011 at 11:13

    Je surkiffe le magasinage au Monop’
    Moi je recommande la mousse cheveux bouclés de marque Monop’, elle est parfaite pour ce que je lui demande.
    La crème pour les mains « Le Petit Olivier au beurre de karité – sans paraben.
    Les vernis Rouge Baisers pour les teintes de rouge…. justement.
    Le top coat Mavala.

    etc etc etc 🙂

  • Milo
    29 novembre 2011 at 20:32

    Je retiens tes achats par contre les Monoprix de Pris sont quand même mieux fournis que ceux de Montpellier mais y’a matière c’est bien vrai!!!