In Mode et beauté

La Chocolaterie m’a régalé

un_braquage_2_branques-1

Ce week-end j’ai pris conscience que cela faisait longtemps qu’on s’était pas fait une sortie l’amoureux et moi. Tout s’enchaîne, vie pro, vie perso et hop le temps file. Fallait juste penser à booker la baby-sitter, qui entre nous soit dit est top, elle habite au bas de la rue, elle est adorable et sait se faire entendre, pour ça on est chanceux donc ce samedi c’était théâtre option sushis.

On a partagé un coin de table au bar du fameux Sushi Bar quartier des Beaux-arts, c’était bien. Je vous recommande le vin blanc Oraya. L’endroit est une référence en la matière, même s’il reste cher si vous êtes une bonne fourchette. Le tartare de thon est excellent, mais manque vraiment de texture.

Une fois l’estomac plein, cap sur le théâtre de La chocolaterie. Je n’y étais pas encore allée. On s’est décidé à prendre une place dans l’après-midi. J’avoue être arrivée avec des a priori, les pièces qui se veulent humoristiques tournent souvent au graveleux et je déteste ça. Il y a un théâtre près de chez moi dont c’est la spécialité. Je suis complètement imperméable à ce type d’humour facile et bourré de stéréotypes. J’ai eu la trouille qu’Un braquage deux branques soit dans cet esprit!

un_braquage_2_branques_2

Levé de rideaux, je reste sceptique, puis la pièce se met en place. Trois acteurs et cinq personnages en place du début à la fin. Marion, le personnage principal est excellent. Il y a un jeu de ralenti au milieu de la pièce qui est bluffant, j’imagine à peine le travail qu’il y a derrière cette scène. Le moment dure plus d’une minute et c’est très bien joué. Au final ça passe tout seul, on passe un très bon moment et oui on s’est bien marré.

La pièce se joue encore jusqu’à début octobre. Toutes les infos sont sur le site de la chocolaterie , leur actualité est à suivre sur Faceboook. Une autre pièce écrite par Céline Cara (Marion) me tente bien.

Vous connaissez ce théâtre?

You Might Also Like