In Lifestyle

Petit Pierre et le Château de Raissac

Chateau-raissac-blog-lcdm-12

C’était il y a une semaine tout pile! Pour mon anniversaire, mon homme m’a organisé un week-end à Béziers. J’avoue m’être longtemps demandé pourquoi de nouveau à Béziers…
« Marseille ce n’est pas mal aussi! », osais-je dire dans la voiture avant de piquer un roupillon. C’est vrai! Béziers nous y sommes allés il y a peu. J’aime bien, je passe voir ma copine Emmanuelle et je prends une heure pour me marrer. Cependant, on ne va pas se mentir Béziers, ce n’est pas une destination transcendante, sauf si, sous prétexte de dîner chez Petit Pierre, vous dormez dans un château. Mon homme fait bien les choses. En prime, cela faisait un moment que nous voulions tester la cuisine de Pierre Augé.

Chateau-raissac-blog-lcdm-10

Chateau-raissac-blog-lcdm-11

Nous sommes arrivés en fin d’après-midi au Château Raissac. C’est un domaine viticole qui fait chambres d’hôtes. J’ai eu l’impression d’arriver dans un lieu hors du temps qui a conservé ses codes, surtout celui de la démesure. Les hauts plafonds et les grands espaces semblent donner une excuse à ceux qui vivent là pour devenir des accumulateurs.

Chateau-raissac-blog-lcdm-1

Chateau-raissac-blog-lcdm-17
C’est fou le nombre d’objets au mètre carré, le mélange des genres qui cohabite ensemble sous prétexte de meubler. Une peau de bête (un lion rien que ça) sur une table avec des assiettes en céramique et des vases en cristal, normal. Une table basse tant recouverte d’objets, que l’on a juste la place d’y poser son verre de vin. Des tableaux, mais partout, ils en mettent partout, beaucoup et ça marche.
C’est l’ambiance château, tout est grand, tout est haut, tout est démesuré. Est-ce le château qui a déteint sur ses habitants ou le caractère loufoque de nos hôtes qui a déteint sur la bâtisse ? Je ne saurais dire…
Par contre je vous affirme que les propriétaires sont hauts en couleur: des châtelains (de génération en génération, des vrais quoi!) et doublés d’artistes. Lui est peintre, elle est céramiste. À eux deux, ils sont exceptionnels. Elle a un truc avec les mandarines, y en a partout dans le château et lui peint des personnages avec 4 yeux ce qui leur donne un air assez flippant la nuit, (une paire pour l’être, la seconde pour le paraître, je vous laisse réfléchir…).

Chateau-raissac-blog-lcdm-5

Chateau-raissac-blog-lcdm-4

Ils partagent un amour immodéré pour la mer et elle l’a clairement influencée dans son travail. Lui, en plus de coloniser la plupart des murs du château, a aussi peint l’intégralité d’une salle à manger. On peut dîner en compagnie de la famille du peintre transformée en sirène et évoluant dans leur milieu naturel…. C’est très bleu, c’est à voir indubitablement.

Chateau-raissac-blog-lcdm-16

Chateau-raissac-blog-lcdm-14

Chateau-raissac-blog-lcdm-13

Elle s’est appropriée beaucoup de meubles dans la maison, et a transformé les écuries en musée. Son travail de céramiste est très impressionnant car très réaliste. Ses visages notamment sont extrêmement expressifs, elle a dans son art le souci du détail, qui rend ses œuvres presque réelles et qui peuvent donc mettre assez mal à l’aise.

Chateau-raissac-blog-lcdm-9

Chateau-raissac-blog-lcdm-8

Chateau-raissac-blog-lcdm-7

Chateau-raissac-blog-lcdm-6

Une chose est sûre, le Château de Raissac ne vous laissera pas de marbre.

Après un bon bain, je suis allée rejoindre « ma Lelou et mon vieux-bouc de gendre » (private joke) qui m’ont fait la surprise de nous rejoindre à la Maison de Petit Pierre. Il me semble que le resto a deux ans, peut-être trois. Je rappelle que n’ayant pas la TV, c’est mon statut de blogueuse qui m’a fait découvrir Pierre Augé. D’ailleurs, je n’avais pas été invitée à l’inauguration ce qui,  je l’avoue m’avait un peu vexée…
En cuisine, je suis curieuse, j’aime être surprise par les textures, les saveurs, le goût. Souvent je suis déçue par la « bonne » cuisine du Sud. Les frères Pourcel ne sont pas mes cuisiniers préférés, il m’arrive de m’éclater plus dans des restaurants dit « heathly » qu’à de grandes tables. Tout simplement parce qu’il y a plus de prises de risque. Le mélange des saveurs, les associations sont souvent plus étonnantes.

Chateau-raissac-blog-lcdm-0

Chateau-raissac-blog-lcdm-2

Le premier point qui m’a amusé chez Petit Pierre c’est le menu de 4 ou 6 plats et le fait de ne pas savoir ce que l’on va manger. J’ai apprécié les diverses questions du serveur, qui sans rien révéler de la surprise a su tenir compte des goûts et orientations de chacun.

maison-petit-pierre-blog-lcdm-0
Mon mari est végétarien, non il ne mange pas de poissons, oui il mange des œufs – pour l’instant. Pour une fois personne n’a soufflé, au contraire c’était très bien accueilli et ça, c’est vraiment très agréable.
Je vous jure, c’est important, car depuis presque deux ans maintenant, dès qu’on va au restaurant et qu’il dit qu’il est végétarien, tu as l’impression qu’il a fait ce choix spécialement pour saouler la cuisine ou enquiquiner le personnel. Je vous passe les réflexions que nous n’aurions pas dû entendre et les excuses débiles qui te donnent envie de partir. Une chose est sûre, en aucun cas, tu as l’impression d’être un individu à part entière qui a fait le choix de ne plus consommer d’animaux pour des raisons qui lui sont personnelles. Je ne sais pas si vous saisissez la différence.

maison-petit-pierre-blog-lcdm-1

maison-petit-pierre-blog-lcdm-3

maison-petit-pierre-blog-lcdm-5
Bref, nos premières assiettes sont arrivées et tout le monde a été ravi. J’ai aimé le mélange des textures, le fromage Corse avec les petits légumes, l’huile d’olive fruitée. C’était frais, pas écœurant. Même chose avec le poisson, les deux purées de légumes qui l’accompagnaient, le mélange de quinoa. Le plateau de fromages était très bon. Une tarte aux agrumes et un mélange de trois chocolats sont venus clôturer ce dîner. Les quantités étaient bonnes, on est ressortis rassasiés sans être lourds. Pour le vin c’est Lelou qui l’avait choisi avant notre arrivée, il était excellent mais je n’ai aucun souvenir de son nom.

Chateau-raissac-blog-lcdm-

Le dimanche, j’ai tellement bien dormi, que je me suis offert le luxe d’aller me recoucher après le petit-déjeuner . Un truc que je n’avais plus fait depuis ….pfiouuuu au moins tout ça.

Bon dimanche 🙂

You Might Also Like