2 In Lifestyle

Le Paysan de Provence, un gain de temps

Aujourd’hui on va parler du temps, pas celui qu’il fait mais celui qui passe.
On est pas tous égaux devant lui, il y a ceux qui le regardent filer et ceux qui surbookent leurs plages horaires, comme moi, histoire de le maîtriser un peu.
J’ai parfois l’impression que si nous n’y faisons pas attention le principe de Pareto peut vite s’installer et là c’est mort. Si tu en arrives à faire 80% de corvées pour seulement 20% de plaisir, t’es foutue!

Or, depuis que je suis maman, j’ai l’impression que deux petits doigts boudinés appuient en permanence sur le bouton « avance rapide » de ma vie. Alors autant te dire que j’ai levé le pied sur mon côté maniaque et revu rapido à la baisse mes exigences ménagères.

Si gagner du temps me semble utopique, éviter d’en perdre me semble réalisable pour ça j’ai quelques astuces, comme pour les courses.
Tu as déjà essayé de lire l’étiquette d’un produit dans un rayon de supermarché avec des enfants âgés respectivement de 18 mois et de 4 ans et demi?
Arrivée au 2ème ingrédients ils ont disparu, comme ils vont trouver rigolo de se cacher, tu passeras la prochaine demi heure à chercher ta progéniture, le visage blême en te demandant pourquoi tu veux savoir ce que tu manges…pourquoi?

Bref j’ai arrêté, clairement je détestais les supermarchés avant eux aujourd’hui je préfère manger des pâtes toute la semaine plutôt que les amener faire les courses. Je dois pas être la seule car un dieu moderne a inventé le drive de supermarché, alleluia!!!!!
C’est sûr niveau étiquettes c’est pas le top, mais ça aide: dix minutes, pour récupérer les courses, mouflets solidement attachés à leur siège 🙂

L’ennui c’est pour les fruits et légumes, car je veux pas manger n’importe quoi, je veux pas non plus qu’ils mangent n’importe quoi et en plus je pense qu’il y a une dimension éducative à tout ça si, si…
Alors on va au marché, au primeur, et parfois j’ai la flemme.
Pour pallier à ma procrastination j’ai recyclé une idée. Je vous avais parlé des paniers maraichers livrés, mais depuis que je suis assignée à la maison, congés parental oblige, c’était plus possible: pas de livraison autour de chez moi. Il suffisait d’attendre l’arrivée du Paysan de Provence. Il livre à domicile, elle est pas belle la vie? Le panier ne revient pas plus cher que chez le primeur, et pour une fois le circuit de livraison va bien au-delà de Montpellier et sa périphérie.

le paysan de provence

Avant de me lancer, j’ai mené ma petite enquête histoire d’en savoir un peu plus. Et ben il a tout bon ce Paysan de Provence: circuit fermé avec des producteurs du coin, agriculture raisonnée, recette partagées sur Facebook (comme ça pas d’impression papier), horaires flexibles et si on a un empêchement on change l’heure sans perdre le panier. J’ai testé et rien à dire, c’est facile et pratique.
Les légumes sont délicieux, les fruits aussi, j’ai eu un faible pour les cerises, une vraie gourmandise.
Sur le site, il y a une épicerie fine, avec une sélection locale et gourmande.
Concernant les fruits exotiques, ils ne sont pas bannis mais ils ont un onglet à part pour qu’il n’y ait pas de confusion avec la production locale.

La petit entreprise de Gérémy est à taille humaine, il travaille avec des gens du cru et crée des rencontres qui deviennent de vrais partenariats. Beaucoup pensent que le 2.0 tue la proximité et développe l’individualisme. Le camion de Géremy m’a rappelé le boulanger qui passait dans ma rue quand j’étais petite et qui connaissait tous les gosses du quartier.

le paysan de provenceVoici celui que j’ai commandé, 3 jours avant notre départ en vacances et pour exemple je vous met la compo d’un panier familial, 39€ pour 4 personnes sur une semaine:
200 gr de mesclun, 1 grappe de tomates rouge, 1 kg de pomme de terre celtiane, 1 concombre, 1 kg de courgette, 1 botte d’oignons cebette, 500 gr d’oignons doux, 1 botte de carottes fane, 1 boîte de 6 oeufs, 1 botte de radis, 300 gr de champignons de Paris, 1 ananas Sweet, 3 pommes golden, 1 melon, 500 gr de cerises, 1 kg d’abricots, 1 kg de bananes, 4 oranges à jus, 1 litre de jus de pomme Pink. Tentant hein?

Et vous, vous avez des astuces pour les courses?

Fruits et légumes tous droits poussés en Provence. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Le Paysan de Provence.

You Might Also Like

  • Marina
    7 juillet 2014 at 10:09

    Wahou ! Merci pour cette belle découverte !

    Bisette les Myrtilles

    Tiens d’ailleurs, il y en a des myrtilles dans ces paniers ? 😉

  • caropoupouillou
    8 juillet 2014 at 21:49

    Mon dieu que j’aimerais avoir ce camion qui passe chez moi!!