2 In Inspiration

Mes débuts avec le zéro déchet, merci Beatrice Johnson

Dans mes rééditions, je me suis dit que j’allais vous partager, à nouveau mes débuts, avec le zéro déchet. En cette fin d’année, cela pourrait vous inspirer. Des années plus tard, je continue à améliorer les choses petit à petit de façon durable. Comme quoi c’est possible 🙂

On commence la semaine par un point écolo.

Figurez-vous que vendredi c’était le final du projet Durable & Vous. Une action mise en place par le suédois pour sensibiliser ses clients au tri, recyclage et autres économies d’énergie. LCDM a alimenté la plateforme mise en place pour le suivi des actions et le partage des expériences. En quelques mois elle est devenue une mine d’or de conseils et d’échanges. Je vous recommande d’aller y faire un tour, je pense que « Ikéa » la laissera en place, en attendant la prochaine session de Durable&Vous. je fais partie de ceux qui ont aimé ce projet.
Au-delà du fait d’avoir relooké ma maison, j’ai aussi inscrit des gestes plus respectueux dans mon quotidien pour moi et pour les enfants. C’est pas facile de changer ses habitudes, il parait qu’il faut 21 jours. Connaissant bien ma petite famille j’ai pris le parti de révolutionner notre univers tout en douceur, un bon parti pris qui se révèle efficace. La transition de certaines façons de faire vers de nouvelles, se fait plutôt naturellement.

Zéro déchets Gestes écologiques pour avoir moins de déchets

J’ai été très inspirée dans ma démarche par un livre écrit par une française vivant au États-Unis « Zéro Déchet » de Beatrice Johnson. Je réalise que ce bouquin mérite un post à lui tout seul alors je ne m’étendrai pas dessus aujourd’hui et je vous le présenterai très vite (promis!). En attendant voici un tour non exhaustif des changements qui se sont opérés dans ma cuisine.

J’ai investi dans des pots en verre

Type « conserve » de grand-mère, pour de conserver la nourriture en vrac. L’étape d’après, confectionner des sacs en toile pour ne plus se servir de sacs en papier à la Biocoop afin d’arriver au zéro emballages.
J’aime beaucoup le design de ces pots qui permettent de faire plein de choses: conservation, présentation originale, cerise sur le gâteau je les trouve beaux et pratiques (on voit tout de suite ce qu’ils contiennent).

Zéro déchets Gestes écologiques pour avoir moins de déchets

L’été arrivant, avec les loulous on aime bien aller pique-niquer: au lac, à la mer… J’ai investi dans plusieurs boites en plastique et pour qu’ils aient envie de participer, je les ai laissé choisir la leur. Un succès qui met fin au papier film et à l’emballage de sandwich avec de l’alu. J’ai pas oublié d’expliquer pourquoi c’était important d’agir ainsi, les enfants étant naturellement enclin à protéger la nature ils sont très réceptifs à ce genre d’informations.

Mes deux têtes blondes ont un pêché gourmand en été, le Mister Freeze, vous savez cette glace-glaçon faite à base de sirop très rafraichissante. Une glace égale un morceau de plastique qui part à la poubelle. La solution: les moules en plastique « Ikea » à la fois jolis et fonctionnels. En plus je les prépare selon leur goût, fini les:  » moi j’aime pas l’orange et il a pris le dernier à la fraise Ouiiinnnnnn!!!!! »

Le dernier geste mis en place: avoir enlevé le sopalin de la cuisine.

Une idée piquée à Zéro déchet: découper de vieux morceaux de tissus absorbants (type coton) et les mettre dans un pot en verre à disposition. Du sopalin lavable en quelque sorte. Au début je me suis dit qu’ils n’allaient jamais y penser, en fait c’est le geste qu’ils ont adopté le plus facilement. Cela pourrait sembler fastidieux, en fait pas du tout, il suffit de les laver en machine à haute température, et puis ça permet de recycler des chiffons ou des tissus.

Au delà de ses petits gestes

Nous avons pris le parti de nous débarrasser d’un congélateur, ce qui s’avère difficile, mais on tient le bon bout. Changer certains équipements de place afin qu’il subissent moins de variations de températures. Enfin nous avons adopté les leds définitivement. A l’heure actuelle, elles sont bien faites: exit la lumière blanche type salle d’op des débuts, on arrive à avoir de belles lumières d’ambiance.

You Might Also Like

  • Lucie J.
    14 janvier 2019 at 12:49

    Bonjour Maguelone,
    Merci pour ton partage d’expériences !
    Je m’intéresse aussi au zéro déchet, et chez moi les boites en plastiques pour transporter les repas étaient déjà bien présents. Pour aller encore plus loin et pour privilégier la santé, j’ai choisi de passer aux boites en verres (elles sont un couvercle en plastique, mais au moins le plastique ne passe plus au micro-ondes). C’est sûr elles sont moins fun, mais au final pour je les ai complètement adoptées: plus simple à laver, pas de transferts de produits toxiques lorsque je réchauffe mes aliments.
    Pour remplacer le film alimentaire (pour recouvrir mes saladiers et autres aliments qui n’ont pas nécessairement besoin d’être dans une boîte hermétique), je me suis lancée dans la confection de films lavables à la cire d’abeilles (j’ai publié le DIY sur mon tout nouveau blog, si cela t’intéresse).
    J’ai aussi adopté les conserves en verre (anciens pots de confitures) et les sacs à vrac (que j’ai fait moi-même), je suis pour l’instant toujours en train d’hésiter pour acheter (c’est bien ça qui me gène) ou chiner de grands pots pour pouvoir enfin acheter mes pâtes et tout ce qui s’en suit en vrac.

    Je suis preneuse d’autres bonnes idées si tu en as.
    A bientôt, Lucie J.