In Développement Personnel/ Inspiration/ Voyages

Journal d’une TDAH #2

river-rivière-pont-tdah-blog-lcdm

Vous avez remarqué comme parfois dans la vie, vous mettez le doigt sur quelque chose et tout s’enchaîne avec naturel. C’est un peu ce que je vis avec ce trouble. Actuellement, mon quotidien me pousse à me structurer afin de mener à bien mes projets et en parallèle, je travaille ce nouvel aspect de ma personnalité. En fait, c’est des fonctionnements que j’ai depuis très longtemps, que j’ai appris à anticiper sans savoir pourquoi moi je le vivais comme ça.
Forcément, je m’interroge, j’en parle à d’autres mamans par le biais d’Adrien. Les conversations sont amusantes surtout quand tu te reconnais dans le parent que tu as en face de toi. C’est amusant de se reconnaître dans l’autre sur des moments de vie, des étourderies, une façon d’appréhender les émotions…. C’est génial, car on se sent du coup moins seul.
Il faut quand même comprendre que ce n’est déjà pas facile pour un TDAH de vivre avec lui-même, alors avec les autres! Et de surcroît un enfant ayant le trouble, c’est difficile et à la fois très drôle. L’exemple typique ce sont les routines (outil par excellence à donner à tous parents), mais d’autant plus s’il a un enfant TDAH (oui l’article viendra). Les routines (ici) aident l’enfant à anticiper, ce qui lui donne la possibilité d’être autonome, il sait ce qu’il a à faire.

Là où tout se complique, c’est qu’en tant que parent, c’est à toi d’instaurer les routines. De rappeler à l’enfant qu’il a des tâches à accomplir et des moments de jeux qui l’attendent. Sauf… ben que tu oublies ! Littéralement !
Ah! Le tableau est super bien fait, accrocher en vue, pourtant en moins de trois jours… tu l’oublies complètement alors même que le truc fonctionne. C’est du vécu : en conseil de famille, mes enfants me réclament les routines. Pour ne plus oublier, j’ai mis des alarmes à mon téléphone. Je me demande s’il y a un moyen que je n’oublie vraiment plus…

La semaine dernière j’ai passé des tests en vues des ateliers, ils sont censés déterminer quels sont mes troubles les plus accentués parmi ceux définissant le TDAH adulte.

Je commence COGMED, je partagerai bientôt mon expérience. Je suis persuadée que ça se travaille, la preuve, je le fais au quotidien. Avec des exercices appropriés, je devrais progresser. En parallèle, je me plonge dans mes cours alors, affaire à suivre.

You Might Also Like