In Daily Green

Curtis Harding

Mardi dernier avec Maguelonne nous sommes allées à l’événement organisé par « Suite n°7 » au domaine de Verchant. La soirée sponsorisée par Jack Daniels (à consommer avec modération ) a commencé vers 20h et une heure plus tard Curtis Harding, un jeune chanteur de soul originaire du Michigan, se produisait sur la scène improvisée de la salle.

Je ne vais pas me revendiquée des fans de la première heure, car jusqu’à dix minutes avant de me rendre à la soirée je n’avais jamais entendu un seul de ses morceaux, mais à mon plus grand étonnement son timbre de voix, son fond sonore m’ont plutôt plu. J’ai un petit coté élitiste en musique qui me fait penser qu’à part les grands classiques du rock ou les nouveautés vraiment piquantes de la scène rock, rien n’en vaille vraiment la peine. Bon en même temps, soyons d’accord y’a parfois des grosses daubes…
Cependant, Curtis Harding a été une bonne découverte musicale pour moi, un timbre de voix soul avec des sons rocks, un bon mélange. On retrouve son album entier sur Youtube, ou sur iTunes (pour ceux qui ne regardent pas à la dépense).

12219337_1022519351134303_3690178325998323615_n 12219337_1022519351134303_3690178325998323615_n

Le Monde et les Inrocks ont déjà parlé de lui, le qualifiant non pas de vétéran de la soul mais comme un jeune artiste montant de la scène rock. Je dois dire que mon avis est contrasté à propos de la prestation de mardi dernier; leurs sons sont bons, ils sont très pros, trop pros. Il n’y a pas de dépassement, Harding s’adresse au public pour s’enquérir de savoir s’ils passent une bonne soirée; en somme toute, un gars très sympathique. Même si être black, porter des Wayfarer à 22 heures et jouer de la guitare, ça aide à faire rock, l’habit ne fait pas le moine. Donc, ce que j’aurais à leur reprocher c’est de pas être assez extravertis, ils sont là, ils jouent, ils boivent de l’eau, ils nous remercient et ensuite vont parler avec leur public. Et pire, ils commencent à l’heure…
Plus sérieusement je sais que tout cela est du à leur manque d’expérience et peut-être le fait que ce soit un concert privé, mais quand même on a jamais vu les Stones (tout court d’ailleurs…) arriver à l’heure. Un conseil Curtis, prend exemple sur Pete Doherty, de suite ça sera plus rock. Ceci-dit, il est en bonne voie car les deux rockeurs partagent déjà le même photographe; Hedi Slimane, qui a réalisé la pochette d’album de Harding, on reconnait d’ailleurs la touche rock du photographe et créateur français.

12241585_1022519271134311_5389794897814289577_n

C’était une soirée très agréable, dans un lieu charmant avec un bar sympathique (avec de très beaux verres, comprendra qui pourra), cette découverte musicale m’a redonné espoir en la nouvelle scène rock car cela faisait un moment, depuis les Districts -dont je vous parlerai très prochainement- que je n’avais pas eu plaisir à découvrir un groupe.

12226925_1022530777799827_8887244734616052221_n

You Might Also Like