1 In Beauté

Zoom sur le sucre

Canne à sucre

On le sait, le sucre c’est pas top pour la ligne !

Mais saviez-vous que trop de sucre dérègle notre métabolisme, l’épuise et affaiblit aussi nos défenses immunitaires ?

Alors si vous êtes souvent malade ou  sujettes à la fatigue, aux maux de tête, si parfois vous vous sentez agressive ou que vous pleurez pour un oui ou pour un non, si votre teint est brouillé ou si vous avez tendance à l’acné, ne cherchez plus ! Vous êtes en overdose de sucre !

Le problème avec le sucre c’est qu’il crée une véritable addiction et donc pas simple d’arrêter !

Comment ça marche ?

On distingue les sucres raffinés provenant des sucreries, du sucre blanc, des pâtisseries, sodas et jus de fruits sucrés artificiellement, mais aussi des produits de l’agro-alimentaire ( type charcuterie ou plats « tout prêt ») et des céréales blanches et les sucres originels qu’on trouve dans le sucre complet, les céréales complètes , les légumineuses , les fruits et les légumes.

Les sucres raffinés pénètrent rapidement dans l’organisme et provoquent une augmentation significative de taux de sucre dans le sang, suivi 2 à 3 heures après leur absorption, d’une chute brutale de ce taux, appelée « hypoglycémie réactionnelle ». Non seulement, cet effet  » rebond  » relance le besoin de consommation de sucre mais s’accompagne d’une sensation particulière, que l’on dénomme communément « coup de pompe » et qui intervient le plus souvent en fin de matinée ou d’après-midi.

Il faut savoir aussi que dans ce cas le pancréas produit de l’insuline en grande quantité afin de transformer l’excès de sucre en .. graisse !
De plus, le raffinage enlève au sucre et aux céréales les catalyseurs(vitamines, minéraux, oligo éléments, enzymes) nécessaires à l’assimilation des nutriments , de ce fait, la consommation de tels sucres  entraîne une surconsommation cellulaire d’oligoéléments et de vitamines B; Elle s’accompagne de nombreux troubles psychologiques : hyperémotivité, nervosité, agressivité.

et de désordres métaboliques entraînant une sensation incontrôlable de fatigue et conduisant  à une acidification du terrain qui va se traduire par une peau à tendance acnéique, des prurits généralisés, douleurs articulaires, cystites etc…

Enfin, la surconsommation de sucre affaiblit le système immunitaire, il faut savoir qu’un leucocyte (globule blanc) peut vaincre 14 bactéries en temps normal. Ce même leucocyte n’en vaincra que 10 après la consommation d’un beignet (=6 c café de sucre), 5,5 bactéries après une part de tarte, 2 après un chocolat chaud et ½ après un banana split (= 24 c à café de sucre)

sucre

Bonjour le tableau !

Alors pour rester en forme et avoir le teint rayonnant, on fait la traque à ces mauvais sucres ! On lit les étiquettes des produits qu’on consomme, on évite le plus possible les produits transformés et on se fait plaisir avec le bon sucre contenu dans les fruits et légumes frais sous forme de jus ou façon crudité, on mange des céréales complètes ou semi-complètes et des légumineuses.

On peut aussi  goûter le sucre complet intégral, autant de calories qu’un sucre blanc mais  plein de  minéraux et d’oligoéléments (il ne donne pas de caries et n’affaiblit pas l’organisme !) On le trouve en boutique bio sous le nom de rapadura. Il est de couleur très brune mais  son goût caramel peut surprendre. Pour savoir si on aime, il faut l’essayer !

On évite absolument les édulcorants chimiques de type aspartam ; De nombreuses études ont monté qu’ils étaient cancérigènes et à l’origine des problèmes de diabète et d’obésité.

Si l’on ne peut se passer de sucrer ses boissons chaudes ou ses yaourts, on peut aussi  utiliser de l’extrait de stevia, une plante au pouvoir hyper sucrant et non calorique, à condition qu’il soit pur à 95%. Souvent pour masquer le goût les industriels rajoutent du sucre ou d’autres édulcorants !

On peut aussi utiliser du miel,  du  sirop d’agave ou d’érable, si on n’a pas peur des calories.

Mais le mieux est d’essayer de ne plus sucrer, car sucre naturel ou non, on met en marche la dépendance au sucre .

Mon astuce quand je sens que je vais craquer pour une sucrerie ou autre gourmandises :

Je commence par respirer calmement et je bois une tasse d’un mélange de mélisse aux vertus calmantes et de maté vert, un léger coupe-faim naturel. Préparez -en une thermos à l’avance : faîtes infuser 10 mn un mélange à part égale. (déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement ).

Si vraiment je ne peux pas résister, je me tourne vers quelques amandes avec un morceau de bon chocolat noir à 90% : c’est plein de magnésium, bon pour le moral !

Pour celles qui ont du mal à décrocher,  une cure d’oligoéléments à base de chrome, peut s’avérer utile !

Isabelle Habert Naturopathie – Coaching nutritionnel, 06 77 06 97 46 Consultation Montpellier et Castelnau-le-lez.  sur RV www.nature-et-sens.blogspot.fr

You Might Also Like

  • Elke - les mains dans la farine
    20 octobre 2014 at 08:23

    On croit toujours qu’on sait tout ce qu’il faut, mais c’est faux bien sûr. Super article, très instructif, même si un petit peu de sucre, de temps en temps, c’est bon (pour le moral, surtout, pas pour le reste !)